The Flash : Le nouveau Firestorm (2.04)

28 Oct 2015 à 12:00

The Flash : Le nouveau Firestorm (2.04)

La santé de Stein se dégradant, l’équipe doit trouver une nouvelle personne compatible pour fusionner avec le docteur. Caitlin trouve deux candidats, mais ne dissimule pas sa préférence pour un scientifique enthousiaste à la perspective de devenir Firestorm. Iris rencontre sa mère.

Ce début de saison 2 de The Flash se construit en nous faisant beaucoup de mise en place. Que ce soit pour préparer le terrain pour Legends of Tomorrow ou pour l’élargissement de la mythologie de la série, les scénaristes bâtissent leurs intrigues pour mieux faire avancer ses personnages dans une direction précise. Ils ont les yeux rivés sur l’objectif – un problème qui a touché plus d’une storyline d’Arrow – au point de perdre au passage une part de la spontanéité et de la fraicheur de la série.

Ce n’est pas que le show ne puisse plus surprendre, loin de là. Patty Spivot nous parlant d’un homme-requin ressemblait avant tout à une référence au King Shark de l’univers DC qui porte ses fruits à la fin de manière surprenante.

Le problème de The Flash saison 2 à ce niveau-là est que les scénaristes manquent à l’évidence de temps et que les raccourcis narratifs font de Fury of Firestorm un épisode qui se montre particulièrement rentre-dedans pour faire passer son message.

Caitlin doit trouver un remplaçant à Ronnie pour que Stein puisse vivre et Firestorm officiellement renaitre. La scientifique doit se confronter à ses préjugés et ses peurs pour réaliser que le meilleur choix n’est pas forcément celui qu’elle croit. En somme, n’importe qui a la possibilité d’être quelqu’un d’exceptionnel, de devenir un héros, il faut voir au-delà des apparences. L’idée est ressassée de toutes les manières possibles, comme si les scénaristes avaient sorti leur marteau piqueur pour l’occasion, dans le but de faire comprendre – au cas où l’on ne s’en serait pas rendu compte – qu’il s’agit de s’ouvrir à de nouvelles opportunités. C’est également de cela dont il est question pour Barry avec Patty, le meilleur ici étant surtout Joe pointant du doigt la relation existante entre ce dernier, Iris et ses partenaires. Pour le reste, il devient déjà pénible de voir le duo se faire les yeux doux, avec Barry souriant aussi bêtement que la policière.

L’introduction de Jefferson « Jax » Jackson (Franz Drameh) en tant que nouveau Firestorm était un détour mythologique obligatoire et le jeune homme, bien que voyant son existence être réduit à servir de thématique à l’épisode, possède suffisamment d’alchimie avec le casting pour trouver sa place. Il a besoin de voir son rôle être exploré pour devenir un personnage à part entière, mais les bases ne sont pas inintéressantes, surtout au beau milieu de tous ses scientifiques.

Bien que cet épisode de The Flash soit consacré à Firestorm, c’est vers la famille West que l’on se tourne pour y trouver des enjeux émotionnels plus forts. Eux aussi sont victimes de la mise en place, le retour de Francine dans l’existence de sa fille servant à préparer le terrain pour l’arrivée du fameux Wally West. Malgré tout, cela offre au moins l’opportunité à Iris de se confronter à une situation difficile et il est presque regrettable que l’épisode ne passe pas plus de temps avec la journaliste pour mieux nous montrer ce qu’elle traverse. Apprendre que sa mère est en vie après l’avoir cru morte toutes ses années a de quoi chambouler, mais une certaine distance est créée, comme s’il fallait éviter de plonger dans du drama un peu trop intense. Il est rassurant à la fin de constater qu’Iris a, à l’évidence, fait ce que son père n’a pas été capable de faire : se renseigner un minimum sur Francine. Entre une fille journaliste et un ancien mari policier, elle ne pouvait pas vraiment garder trop longtemps ses secrets.

Fury of Firestorm se laisse donc suivre alors que l’on ne peut que devenir de plus en plus impatient en ce qui concerne Harrison Wells qui devrait prendre les devants la semaine prochaine. Le gros problème se situe dans une écriture qui choisit de nous mâcher tout le travail face au manque de temps qu’il y a pour offrir de meilleurs développements. On se retrouve face à un épisode qui nous délivre sa morale à la moindre occasion, ce qui finit par alourdir le récit qui n’avait pas vraiment besoin de cela.

Vous aimez The Flash ? Vous pouvez retrouvez la série en DVD et Blu-ray ainsi que des produits dérivés sur Amazon.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link