Cette critique de The Flash contient des spoilers. Lisez à vos risques et périls !

Cette saison 3 de The Flash approche de sa conclusion et du moment clé qui nous a été annoncé il y a bien trop longtemps déjà. Nous arrivons au bout d’une intrigue à la cohérence discutable, même pour du The Flash. Les nombreuses maladresses narratives n’ont eu de cesse de diminuer tout impact émotionnel.

Il ne reste plus que 24 heures à la Team Flash pour empêcher le meurtre d’Iris par Savitar. Pour obtenir la pièce manquante pour le bazooka, l’arme ultime pour enfermer l’ennemi dans la speed force, Barry doit organiser un vol. Qui mieux que Captain Cold pour l’aider à lancer sa carrière de criminel ?

Après avoir retrouvé un Barry heureux dans le précédent épisode, les scénaristes de The Flash réussissent — par un miracle étonnant — à créer un sentiment d’urgence au sein de cet épisode 22. Cela n’a rien à voir avec le temps qui s’affiche sur l’écran et tout avec les risques pris pour toucher au but.

Organiser un braquage reste un excellent moyen pour créer des enjeux précis et faire monter la pression. Le faire à Argus en compagnie de Captain Cold (époque Legends of Tomorrow saison 1), derrière le dos de Lyla, avec King Shark en obstacle est la grosse cerise sur le gâteau. Le genre d’histoires qu’on aimerait voir plus souvent dans The Flash. Ou le genre d’endroits où Iris aurait pu trouver refuge pour se cacher de Savitar.

Bien entendu, l’équipe créative de The Flash abuse de facilités et de raccourcis scénaristiques pour toucher au but. Lyla refusant d’aider Barry a du sens. Il est regrettable qu’elle ne représente pas une opposition plus forte au sein de l’épisode. La voir changer d’avis à la fin est bien trop facile.

Les scénaristes de The Flash sont, de toute façon, tout sauf subtils. On peut voir chaque élément se mettre en place pour la confrontation sur Infantino Street au fil de l’épisode et même là où les choses doivent dériver.

Le passage sur Earth-2, la blessure de Wally (sérieux, c’était quoi cette technique pour battre Savitar ?), la bague de mariage confié à Joe, Cisco éloigné pour confronter de son côté Killer Frost, l’absence de Julian et Iris qui resterait gentiment planté-là le moment venu… Tout est là pour que l’on arrive à la mort d’Iris. Au point qu’il est évident que l’histoire va se dérouler comme prévu.

Ou presque. Rappelons que les scénaristes de The Flash ne sont pas subtils — j’insiste. Dès lors, les évènements autour de HR occupent une place particulière. Le développement de sa relation avec Tracy ; sa place dans le groupe ; sa culpabilité dans la capture d’Iris ; le retour de la technologie qui change l’apparence ; et son étrange retrait sur la fin. La scène avec Cisco a même des allures d’adieux. Difficile de ne pas extrapoler sur son véritable destin de « héros », sur la place qu’il occupe vraiment dans cette intrigue.

Si cet épisode parvient à nous conduire vers l’inévitable avec un soupçon d’émotion (mais une mise en scène poussive), il reste difficile d’être convaincu qu’Iris est morte. Définitivement.

C’est bien le plus gros problème. Tous les enjeux ont été mis sur le meurtre de la jeune femme. Comment y croire quand la personne concernée est mise au second plan pour servir un héros qui est égoïste ?

Pris dans cette course contre le temps, les scénaristes en oublient même de gérer l’impact que devrait avoir l’identité de Savitar sur le groupe. Moralement parlant, aucune réflexion n’est portée sur le sujet et sur ce que cela signifie sur le genre de personne qu’est Barry. Cela aurait été une belle occasion de légitimer tous ces geignements qu’il a fallu subir, en plus. On doit se contenter du constat de Captain Cold sur le fait que les deux personnages ont des traumatismes similaires, mais que Barry est une bonne personne. C’est un peu léger pour avaler la pilule Savitar.

Reste une fin de saison 3 qui parvient à reprendre des couleurs et se révéler plus excitante qu’attendu. Cela mérite d’être souligné, car rien ne laissait supposer il y a encore peu que l’équipe créative parviendrait à rendre les derniers épisodes intéressants et divertissants. Pourtant, nous y voilà ! The Flash pourrait bel et bien terminer cette troisième saison sur une note positive…