The Flash : Tel père, telle fille (5.01)

10 Oct 2018 à 18:00

Chaque saison de The Flash suit un schéma bien établi qui est relativement similaire à celui d’Arrow, sauf que le méchant de service est un métahumain. On espère tous les ans que la formule va être un peu secouée, mais elle ne s’améliore pas nécessairement.

Après DeVoe, un nouveau statu quo a été posé et, immédiatement, il est brisé avec l’arrivée de Nora, la fille de Barry et Iris qui a voyagé dans le temps et qui est maintenant coincée en 2018.

Nora a été un des mystères de la saison 4, pas spécialement le plus intéressant, bien au contraire. On pourrait même dire que ses brèves apparitions étaient des distractions anecdotiques qui ne servaient qu’à faire un teasing à la nécessité douteuse. Ce season premiere est donc une seconde chance pour elle, puisqu’elle a le droit de repartir à zéro avec une véritable introduction cette fois.

Elle vient ainsi du futur, ce qui veut dire qu’elle n’a rien appris des erreurs de son père. Il ne faut pas longtemps pour réaliser qu’elle a tout de même hérité de lui plus que de la vitesse, elle est relativement égoïste, mais Barry nous rappelle que personne dans cet univers n’est vraiment plus égocentrique que lui — il y aurait moins de problèmes s’il ne l’était pas autant.

Quoi qu’il en soit, The Flash se retrouve avec un nouveau speedster. Cela en fait trois, mais Wally ne va pas rester de toute façon, et il est peu probable que les scénaristes parviennent un jour à savoir quoi faire de lui. Dans le cas présent, Nora est donc également une seconde chance offerte à l’équipe créative pour mettre Barry dans le rôle du mentor.

Il se trouve que si Nora peut voyager dans le temps, elle est relativement incompétente en tant que speedster — c’est assez d’ailleurs incohérent qu’elle maitrise le voyage dans le temps, mais pas le reste.

Bref, cette reprise est là pour intégrer Nora dans l’équipe. C’est toujours un challenge, mais Jessica Parker Kennedy interprète la nouvelle héroïne de manière tellement énergique qu’elle parvient sans difficulté à trouver sa place dans un casting qui est quelque peu apathique.

Pour le reste, on nous rappelle qu’il y a un mystère autour des origines de Killer Frost, ce qui occupe Ralph. Après tout, il y a suffisamment de super-héros dans le cœur de l’action, il peut bien rester éloigné. Espérons que cela n’est pas une indication du rôle qu’il tiendra dans cette saison, il mérite plus que cela.

Enfin, nous avons — à la toute fin de l’épisode — l’introduction du méchant de la saison. À part que son entrée est mal mise en scène, que son costume a aussi peu d’intérêt et que le mystère qu’il représente, il n’y a rien à dire.

Concrètement, The Flash revient en misant tout sur Nora. C’est une grosse responsabilité pour Jessica Parker Kennedy. Le reste est en mode automatique et rien d’introduit ici ne fait penser que cette saison 5 prend un meilleur départ que la précédente. Espérons que cela sera rapidement changé, car la série stagne à plus d’un niveau — elle semble en plus s’appauvrir techniquement — et le moment est venu de bousculer tout cela.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires