The Following – Love Hurts (1.09)

The Following - Love Hurts (1.09)

Joe entre en contact avec Ryan pour lui demander Claire. Ce n’était bien entendu qu’une façon d’attirer son attention, car une de ses disciples commence à tuer d’autres femmes portant le nom de Claire Matthews.

Il semble que The Following a touché le fond et peut donc commencer à progressivement remonter la barre. Cela ne demande en soi pas un effort énorme à ce stade, puisque les scénaristes se sont tellement égarés que redonner un minimum de consistance au récit se résume presque à rendre simplement un ou deux personnages un poil moins stupides.

Cela dit, avec Love Hurts, nous sommes surtout introduits à une nouvelle disciple de Joe qui est vraiment dérangée. Amanda Porter a le mérite d’être incapable de masquer son instabilité mentale, ce qui fait que l’on ne se demande pas ce qui la motive. Sans ce questionnement, l’intrigue parait suivre une certaine logique.

De plus, au fur et à mesure que la saison avance, la responsabilité de l’investigation s’éloigne de Ryan, ce qui lui donne suffisamment d’espace pour agir sans être ralenti pas un agent fédéral pas très futé qui ne comprend rien à ce qui se passe.

En combinant ces deux éléments, nous avons un épisode qui se montre efficace dans l’exécution de son histoire principale. La tueuse tue froidement et avec le sourire, tandis que Ryan canalise ses troupes dans une chasse à l’homme qui tient la route. Cela parait être le minimum exigé, mais nous ne l’avons pas réellement eu depuis le début de la série. Cette fois, le FBI savait ce qu’il devait faire.

Doit-on prendre cela comme le signe annonciateur d’un changement réel dans la construction du show ? Il est probablement trop tôt pour le dire, mais on peut l’espérer.

En parallèle de tout ça, nous retrouvons Paul et Jacob. Étrangement, cela est presque bienvenu. Le duo fut suffisamment développé pour que l’on puisse s’intéresser à eux et la tournure prise par leur déroute joue sur les bonnes cordes émotionnelles.

En tout cas, c’est plus engageant que la partie soap que l’on trouve dans la maison de Joe. La petite guerre froide qui s’installe entre Emma et Roderick est poussive. Il est facile de comprendre que le bras droit de Joe soit menacé par la jeune femme, mais ce n’est pas pour autant intéressant, sans parler que Joe semble hermétique à ces jalousies internes. D’ailleurs, le terrible tueur en série sonne parfois plus qu’autre chose comme une simple figure paternelle baignant dans son autosatisfaction. Il a besoin d’avoir Ryan face à lui pour retrouver un peu de sa superbe.

Quoi qu’il en soit, Love Hurts remonte légèrement le niveau de la série. On est très loin d’un sauvetage de ce naufrage, mais c’est un pas dans le bon sens.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link