The Glades : Relation longue distance (Saison 3)

Jim et Callie forment enfin un couple, mais les choses vont très vite se compliquer lorsque la jeune femme, au chômage depuis la fermeture de son hôpital, ne trouve aucun emploi à Palm Glade. Avec l’accord de Jim, elle décide de tenter sa chance à l’hôpital universitaire d’Atlanta où la place qu’on lui proposait est toujours disponible…

Ça y est, de retour cet été pour une troisième saison, The Glades l’a fait. Pour tous ceux qui l’espéraient, Jim et Callie forment enfin un couple. Mais voilà, la lune de miel tourne court lorsque la jeune femme, au chômage depuis la fermeture de l’hôpital, ne trouve pas de travail sur la région. Elle décide alors d’accepter la place qu’on lui proposait à l’internat d’Atlanta, obligeant son couple à vivre une relation longue distance.

Il aura donc suffi de deux épisodes dans cette 3ème saison pour qu’un nouvel obstacle se dresse sur le chemin de nos tourtereaux. Alors que le mari de Callie disparaissait de l’équation en intégrant le bien commode programme de protection des témoins, c’est maintenant au tour de la jeune femme d’être envoyée au « loin ». Se pose alors la question qui sera le fil rouge de cette saison : l’éloignement aura-t-il raison de notre couple ? Car entre les allers-retours, les heures d’études de Callie, les horaires infernaux à l’hôpital, les horaires de travail irréguliers de Jim, les scénaristes n’y vont pas de main morte.

Mais ce n’est pas parce que la jeune femme est en Géorgie qu’elle disparait pour autant de nos écrans. Callie a maintenant le droit à ses propres storylines distillées au fil des épisodes et qui se révèlent plus ou moins intéressantes : de ses relations conflictuelles avec sa nouvelle responsable, le Dr Miranda Buckley (Kayla Mae Maloney) en passant par l’affaire de redressement fiscal de la première saison qui refait surface. Ce clivage est d’ailleurs dommageable à d’autres personnages comme Carlos ou Daniel qui auraient mérité d’être plus développés.

Quant à son fils, Jeff, il est limite envoyé aux oubliettes et n’hérite que de quelques apparitions. En effet, quoi de mieux pour faciliter le départ de Callie à Atlanta que de faire garder le rejeton par la grand-mère ressortie du carton de la première saison ? C’est dommage puisque, le fils n’étant pas au courant de la relation de sa mère, on aurait eu le droit à un florilège de quiproquos.

Et quid de Jim dans tout ça ?  Notre héros, lui, continue tant bien que mal de traquer les criminels à Palm Glade, toujours aidé par son ami médecin légiste Carlos, sa chef Colleen et le multitâche, et décidément indispensable, Daniel. Comme il était écrit que cette saison serait celle de tous les dangers, une nouvelle venue, le Bureau Chief Jennifer Starke (Taylor Cole) vient gonfler les rangs de l’équipe. Sa présence est justifiée par son besoin de comprendre le taux impressionnant de condamnation du service et s’intéresse tout naturellement au détective Longworth.

Dès les premiers épisodes, ce nouveau personnage manque singulièrement de spontanéité. Celle a la plastique parfaite supposée rendre gaga les hommes à son contact peine à convaincre, ses minauderies et ses tenues plus serrées les unes que les autres n’aidant pas à la prendre au sérieux. Erreur de casting ou mauvais personnage, la tension qu’elle est censée créer auprès de Jim n’est malheureusement pas au rendez-vous, rendant l’ensemble un peu fade.

Le processus des intrigues reste, quant à lui, similaire aux deux précédentes saisons, mais l’équipe créative innove sur les thèmes à aborder : attaque de petits hommes verts, noyade de sirène ou encore une hilarante enquête dans un camp de nudistes. Nous avons même droit à un petit brin de nostalgie avec le retour de Mike Ogletree (John Carroll Lynch), ancien partenaire de Jim accusé du meurtre de sa femme.

The Glades reste donc dans l’ensemble un divertissement estival léger et agréable avec un épisode final qui nous met littéralement à genoux, mais l’insistance des scénaristes à concentrer le show sur la relation entre Jim et Callie trouve ses limites. Car, après une 1ère saison où il était question de la phase d’approche, d’une seconde où l’on nous matraquait l’impossibilité qu’ils soient ensemble, et celle-ci où la multiplication des obstacles parait sans fin, on pourrait se demander ce que nous réserve l’année prochaine. Et surtout, sur combien de saisons cette technique pourra-t-elle encore fonctionner ?

Aller plus loin…

– Bilan de la saison 1 de The Glades.
– Bilan de la saison 2 de The Glades.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link