The Good Fight : le (very) Good retour (Pilote)

CBS n’en avait pas assez des King et de The Good Wife — et nous non plus —, alors elle lance ce dimanche son spin-off, The Good Fight, centré sur Diane Lockhart (Christine Baranski). La nouvelle d’une série dérivée effraie toujours, la peur de dénaturer l’œuvre première ou de plonger dans la redondance étant présente. Est-ce le cas avec les deux premiers épisodes ?

Alors qu’elle accueille Maia Rindell (Leslie Rose) dans sa firme et s’apprête à prendre une retraite confortable, Diane Lockhart perd toute sa fortune quand son ami et père de sa protégée, Henry Rindell, est arrêté pour détournements de fonds. Au pied du mur, les deux femmes vont devoir reconstruire leurs vies en formant des alliances inattendues.

The Good Fight ne démarre pas avec l’introduction la plus originale qui soit : le scandale qui ébranle la vie de Diane et Maia fait évidemment écho à celui qu’a connu Alicia Florrick au départ de The Good Wife. Mais Diane n’est pas Alicia, elle veut divorcer de Kurt et n’attend pas une aide extérieure pour reprendre sa vie en main. Si le pilote se repose sur son aînée pour installer la situation de ses personnages, il montre aussi que The Good Fight ne sera pas une The Good Wife bis (et dès son superbe générique).

Si les deux premiers épisodes sont chargés de leur filiation à la série mère, cela n’alourdit pourtant pas l’ensemble, mais le rend justement encore plus efficace. Ils jouent tous les deux sur ce passif pour installer rapidement la situation de ses personnages. Le scandale prend la majeure partie du premier épisode et se centre sur la chute puis la reconstruction de Diane. Elle a appris des erreurs d’Alicia, des siennes et sait alors ce qu’il faut faire.

En ce sens, le pilote va vite, très vite. La précipitation des événements n’est pourtant pas une faiblesse. À peine à terre, Diane amorce sa remontée et celle de Maia. Elles rejoignent alors la firme où est employée Lucca Quinn (Cush Jumbo) qui les accueille avec méfiance pour certains et enthousiasme intéressé pour d’autres. Cette entrée nous permet alors d’intégrer des visages connus et stimulants (notamment Marisa, peu exploitée pour le moment), et d’autres aux intentions obscures mais intéressantes (Adrian et Barbara).

Si le premier épisode prend Diane comme point d’entrée et le fait avec une efficacité redoutable, le second choisit de nous montrer un récit plus choral, donnant une importance aux autres personnages. Ainsi, la série rejoue la relation mentor/protégée déjà vue dans The Good Wife entre Maia et Lucca à travers un cas judiciaire simple mais efficace. Cela pourrait sembler redondant si cela ne nous introduisait pas à des personnages ayant du potentiel, ce qui est le cas ici. Loin d’être une relecture, The Good Fight apparaît comme allant être un show sur l’entraide et la solidarité (féminine notamment).

Avec son pilote — moins avec le second épisode —, le propos de The Good Fight s’annonce également politique. Diane est un personnage politisé, son amour pour Clinton nous est rappelé au détour d’une photo bien connue, mais c’est la scène inaugurale de la série qui impose d’emblée le contexte : Trump gagne les élections et Diane voit cela, hébétée. Si elle n’a pas encore de portée visible, cette facette du personnage sera sûrement exploitée, surtout alors qu’elle entre dans un cabinet composé de femmes et d’Afro-Américains.

Ces deux premiers épisodes sont alors véritablement engageants pour la suite de la saison (et de la série). En prenant le parti de ne pas se concentrer uniquement sur Diane, mais en l’utilisant comme point de départ et pivot, The Good Fight prend rapidement corps en dehors de sa série d’origine et délivre ici une introduction solide, intrigante et qui donne envie. Que demander de plus ?

The Good Wife - Saison 6 [Import italien]
List Price: EUR 25,07
Price: EUR 21,21
You Save: EUR 3,86
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link