The Good Fight : la justice est une vérité alternative (1.05)

Lucca défend un scénariste et producteur poursuivi pour diffamation sur le Président des États-Unis. Kresteva continue son offensive sur le cabinet Reddick, Boseman et Kolstad.

La scène d’introduction de la série l’avait annoncée : The Good Fight sera politique ou ne sera pas. Et autant dire qu’avec l’épisode de la semaine, elle l’est avec une actualité d’une simplicité et d’une intelligence folle. Lucca et Aidan se retrouvent donc à plaider pour un scénariste ayant écrit un épisode controversé à propos de Donald Trump. Les frontières entre la liberté artistique, d’expression et la bienséance se confrontent alors.

En cinq épisodes, la série est tellement à l’aise avec son identité et le message politique qu’elle veut porter qu’elle s’essaie déjà à la réflexion méta télévisuelle. L’influence de la réalité sur la fiction est au centre de l’affaire mais aussi de la série, les scénaristes n’hésitent pas à jouer avec des références au comportement réel du président. Alors, peut-on tout dire et montrer à la télévision, si les intentions sont louables, la satire justifiée par l’opinion commune ? Trump est-il une cible qui se légitime lui-même ou mérite-t-il une défense de son image ?

L’intelligence de cette intrigue réside notamment dans son refus systématique du manichéisme. Si Lucca et Diane veulent défendre le scénariste au nom de la liberté d’expression, les motivations de Barbara et Aidan sont bien plus mercantiles. Le cynisme de la situation colle extrêmement au contexte et fait passer le message qu’être du bon côté de la justice est une perspective personnelle et fluctuante.

Mike Kresteva est alors là pour manipuler tous les personnages à ses fins et leur causer des problèmes. C’était sans compter sur l’aide qu’Elsbeth Tascioni (Carrie Preston) va apporter à Lucca et Aidan. Outre l’extrême joie de la revoir, l’avocate va concentrer toutes les intrigues de la série autour d’elle et mettre à jour que tout est connecté. L’expression de Kresteva voyant Elsbeth chez lui ou l’ayant enregistré n’a pas de prix et montre que The Good Fight sait traiter ses invités aussi bien que ses personnages principaux.

L’affaire Randell continue donc à avoir des répercussions sur les personnages. Plus que les relations tendues que Maia a avec sa famille, le scandale parait avoir des ramifications que l’on ne soupçonnait pas, remettant en cause la culpabilité apparente du père de Maia tout comme les limites entre vie privée et vie professionnelle.

Cet épisode 5 n’oublie pourtant pas la situation précaire de Diane. En voulant la presser d’investir dans le capital du cabinet, Barbara pousse Diane dans ses retranchements. L’intervention inopinée de Neil Gross (John Benjamin Hickey) va l’encourager à se mobiliser, lui donnant le coup de fouet dont elle avait besoin, tout comme Alicia en son temps. De plus, le retour de Kurt montre qu’elle n’en a pas terminé avec son mariage, que son intransigeance quant à l’adultère peut fléchir face à ses sentiments (et à une bonne bouteille de vin).

Barbara : She is gonna be trouble.

Arrivée à la mi-saison, The Good Fight nous délivre son épisode le plus complexe, le plus complet et le plus chargé. La série montre qu’elle sait où elle va, qu’elle n’a pas peur de prendre des risques narratifs, sans pour autant être déconnectée de la réalité politique. Tout cela ouvre d’excitantes perspectives pour la seconde partie de saison.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link