The Good Fight : les limites du contrôle (1.06)

L’arrivée de ChumHum au cabinet vient avec une affaire pour combattre les discours haineux sur les réseaux sociaux. Maia devient de plus en plus suspicieuse envers son père après une visite impromptue.

Peut-on tout dire au nom de la liberté d’expression ? Les médias sont-ils responsables des propos de ses utilisateurs ? The Good Fight continue à se confronter à des sujets sociaux et politiques d’envergure sans se perdre derrière une morale préconstruite. Neil Gross, nouveau client de la firme, apporte aux associés une affaire de propos haineux tenus sur son site. Harcèlement sexuel, misogynie, « the N word », tous les sujets vont y passer ou presque et le but va être de trouver un moyen de contrôle forcément polémique.

Neil : « I love that this firm is African-American. I look at these faces, and I see hope ».

Même avec les meilleures intentions, le discours de tout à chacun est marqué par sa propre subjectivité, toujours susceptible de controverse. Tout est question de point de vue, de position de force ou de faiblesse. Lucca pointe bien cela dans sa confrontation avec les associés, montrant que les mots ont un sens, une portée qui va être différente selon la personne qui les dit.

La réalisation épileptique montrant les propos haineux tenus permet de mettre tout cela en perspective et de confronter alors les opinions des avocats, mais aussi des femmes contre les hommes, des blancs contre les noirs. De plus, l’intervention de Maia par rapport au harcèlement qu’elle subit elle-même intervient fort à propos et illustre de manière intelligente grâce à des intrigues vues précédemment.

De plus, quand un utilisateur entre dans la partie, les limites du contrôle de la parole sur les réseaux sociaux que Gross veut sont mises en cause. Qui définit ce qui est autorisé ou interdit de dire, de ce qui est juste ou inapproprié ? Les contours de la loi sont aussi complexes à aborder que l’épisode nous le dépeint, notamment avec cette règle de douze messages haineux par personne autorisés.

Cet épisode, outre son message politique, poursuit l’exploration de ses personnages. Marissa ne veut pas se contenter du simple rôle de secrétaire satellite et tente de suivre le parcours d’une Kalinda. Loin de calquer une intrigue de la série-mère, The Good Fight s’emploie à étoffer son personnage par son parcours professionnel, sans oublier sa personnalité atypique et lumineuse. Lucca, elle, hésite à donner une chance à Colin (Justin Bartha) et c’est la simplicité du traitement de ses doutes et de cette relation qui donne à l’intrigue toute sa saveur. Ça et Cush Jumbo, impeccable.

Maia continue de creuser dans les magouilles à l’origine de la ruine de sa famille (et de Diane). On nous avait promis que Diane ne serait pas le protagoniste principal de la série et cela se vérifie ici. Uncle Jax revient la menacer et cela la pousse à prendre des mesures pour découvrir la vérité. Son association avec Elsbeth la mettre sur écoute son père et si sa situation peut paraître dramatique, Tascioni est toujours là pour détendre l’atmosphère. Ce mélange des tons est vraiment appréciable surtout quand l’affaire de la semaine prend des proportions plus que sérieuses pour les partenaires.

Encore une fois, The Good Fight nous fait la démonstration qu’elle est loin d’être une série judiciaire classique s’attardant sur des sujets complexes. Non, elle profite de chacune des pièces qu’elle met en scène pour construire un propos politique, mais aussi une intrigue aux ramifications compliquées et néanmoins captivantes, sans se perdre un seul instant ni oublier ses personnages. Une réussite.

Tags : The Good Fight moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link