The Good Wife : Choisir son camp (saison 4)

The Good Wife - Saison 4

Alicia travaille toujours plus dur chez Lockhart Gardner qui se bat pour éviter la faillite, tandis que Peter entame sa campagne pour être élu gouverneur. Kalinda reçoit la visite de son mari.

Si on voulait trouver un moyen d’illustrer le fait que les saisons de The Good Wife ne se contentent pas de simplement reproduire éternellement le même schéma, il suffirait de montrer à quel point Alicia évolue. Discrète à ses débuts, pour ne pas dire totalement effacée, elle a progressivement affirmé son caractère et conquis son indépendance aussi bien financière qu’intellectuelle et émotionnelle. Aujourd’hui, elle est une femme accomplie qui assume ses décisions, même si elle regrette souvent de ne plus pouvoir s’occuper autant qu’auparavant de ses enfants.

En tout cas, elle n’est pas arrivée à ce stade du jour au lendemain. Le voyage s’est donc poursuivi dans cette quatrième saison avec des challenges inédits et des choix importants à faire. L’avocate est sans cesse encouragée à prendre de nouveaux risques afin de n’avoir jamais besoin de retourner se cacher dans l’ombre de son mari – ou d’un autre homme.

C’est un moteur narratif fort qui donne à la série son énergie particulière, mais ce n’est bien entendu pas un sujet traité de front, car il est surtout question d’une lente progression ponctuée par des propositions à double tranchant.

Quoi qu’il en soit, nous pouvons une fois de plus suivre Alicia alors qu’elle poursuit sa carrière, parfois convoitée ou utilisée, parfois gagnante ou perdante, parfois pleine d’espoir ou de désillusions. Le tout se fait forcément au fil d’épisodes aux concepts souvent très forts dans lesquels nous retrouvons des figures familières et/ou nous sommes introduits à des pans moins connus du système légal américain.

Dans la forme, la série garde son énergie, même si certaines de ses manies commencent à légèrement vieillir. Elles ont tout de même encore quelques bonnes années devant elles avant d’être sérieusement périmées, surtout que la partie politique du show trouve, comme c’est particulièrement le cas cette saison, toujours une nouvelle façon de pimenter les intrigues.

Malheureusement, si Eli et Peter sont bien servis, ils paraissent éternellement sous-exploités. C’est quelque chose que l’on aurait pu souhaiter pour Kalinda en début de saison, puisque son histoire avec son mari a frôlé la catastrophe, tournant d’une pire manière que son opposition avec Blake Calamar en saison 2. Heureusement pour elle, cela se conclura à mi-parcours, mais elle n’aura pas pour autant beaucoup de matériel pertinent par la suite.

Pour compenser, on peut se réjouir de la place offerte à Cary cette saison. Son retour chez Lockhart Gardner apparait au départ comme une nécessité, car le bureau du Procureur avait donné tout ce qu’on pouvait lui prendre. Cary a donc l’opportunité de reprendre son rôle à côté d’Alicia et de montrer qu’il a bien muri – tout particulièrement quand son père sera introduit. Il a également trouvé une bonne place dans les problèmes rencontrés par la firme.

Au bord de la faillite, un syndic (incarné par Nathan Lane) lui est assigné pour aider à redresser la situation financière avant qu’il ne soit trop tard. Dans cette conjoncture particulière, les priorités des uns et des autres sont ajustées, ce qui donne autant d’humour que de négociations tendues. Un mélange que les scénaristes de la série parviennent toujours à maitriser de façon inattendue et réjouissante.

Cette saison de The Good Wife a donc été agitée. Certaines storylines ont été étirées un peu trop longtemps, tandis que d’autres ont été un peu négligées, mais l’ensemble réussit à entretenir une bonne moyenne qui s’élève sérieusement durant la seconde partie de la saison. Alicia en sort en tout cas grandie, et elle n’est pas la seule. Elle continue donc son chemin et cela s’annonce d’ailleurs assez enthousiasmant pour la suite, car la conjoncture de la saison 5 marquera indéniablement une évolution majeure pour le show.

En attendant, The Good Wife reste une série quelque peu à part dans son genre qui se poursuit en conservant sa personnalité et en ne trahissant pas l’intégrité de ses personnages. Elle arrive cependant à un tournant difficile de sa vie, alors espérons que le virage sera bien négocié et que le niveau se maintiendra.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link