The Good Wife – Death Row Trip (3.08)

Alicia se bat pour repousser l’exécution d’un condamné à mort dont les révélations pourraient sauver un autre client d’un emprisonnement pour meurtre. Pendant ce temps, Eli essaie de prendre les devants face au scandale politique visant son dernier client.

On dit souvent qu’une série connaît une période d’essoufflement en saison 3. C’est visiblement le cas pour The Good Wife, même si le show remonte la pente depuis quelques épisodes. Le problème majeur avec Death Row Trip est que cela sent le réchauffé.

Commençons par Alicia qui doit sauver la vie d’un abjecte criminel dans le but d’éviter la prison à un innocent. Ce n’est pas la première fois que la série utilise le principe du compte à rebours avant exécution. Cette fois, les avocats cherchent à empêcher une mise à mort dans le simple but d’épargner la condamnation à un autre, et on sent venir les problèmes éthiques.

Cela commençait donc bien, la série exploitant toujours avec brio cette part d’ambiguïté qui vient avec la profession d’avocat, par opposition à celle de procureur. Ici, Alicia et Diane n’hésitent pas à faire mentir la mère et le prêtre (!) du condamné devant la cour d’appel pour obtenir ce qu’elles veulent. Heureusement pour elles, la fin justifiait bien les moyens.

Mais là où la série se plante complètement (mais alors complètement), c’est dans le traitement du détenu. Ricky est présenté comme une ordure, le mal incarné s’il en est. On a rarement connu la série aussi simpliste. Cela touche au grandguignol lorsque sa famille vient le voir en prison et qu’il leur rit au nez, tel un méchant de cartoon. Dès lors, la tentative du scénario de questionner la peine de mort tombe à plat. Autant les inquiétudes d’Alicia (vis à vis de ses enfants) sont légitimes, autant le traitement du sujet souffre d’un manque total de subtilité.

Plus inspirée était l’intrigue d’Eli, qui donne un nouveau sens à l’expression « Here comes Santa ». Comme à son habitude, Gold navigue habilement les labyrinthes de l’opinion publique, la routine quoi. Il se retrouve plus perplexe lorsque sa fille se met à fréquenter le fils d’Alicia, Zach. Voilà une paire que je n’avais pas vu venir et qui promet. Enfin, vu le temps d’antenne des ados dans la série, ils ne devraient pas faire de mal à une mouche.

Ce n’est pas l’avis de la trop rare Jackie qui, face à la « débauche » de ses petits enfants et au « laxisme » de leur mère, prend les choses en main. Jackie essayant d’allumer l’ordinateur portable d’Alicia, cela faisait longtemps que The Good Wife n’avait pas été aussi drôle.

Enfin, n’oublions pas le bureau du procureur, qui ressemble plus à une vaste sauterie qu’à l’institution respectable que veut promouvoir Peter. Kalinda interfère une fois de plus dans la vie sentimentale de Cary et même si celui-ci sait que l’insipide Dana n’est pas lesbienne, son expérience avec la détective l’a rendu paranoïaque. Après trois saisons à jouer au chat et à la souris, il serait temps que les scénaristes fassent évoluer les choses, car ces triangles amoureux à répétition étouffent les personnages plus qu’ils ne les développent.

Death Row Trip est donc un épisode moyen de The Good Wife. On trouve encore ici et là de bonnes idées, mais leur potentiel est bien trop souvent tué dans l’œuf par un manque d’ambition et d’originalité. C’est ce qu’on appelle se reposer sur ses lauriers.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link