The Good Wife – Get a Room (3.03)


Alicia et Will sont confrontés à l’ex de ce dernier lors d’une médiation ordonnée par le tribunal. Pendant de temps, Eli et Diane se disputent sur la meilleure façon de gérer un scandale impliquant une entreprise de produits laitiers.

Il manque quelque chose à la saison 3 de The Good Wife. Il semblerait que les scénaristes se reposent un peu trop sur leurs acquis (et leurs Emmys). Ce début de saison souffre globalement du fait qu’il reste trop à la surface, ce qui donne le jour à des épisodes divertissants, mais pas excellents. À la sortie de ce troisième épisode, j’attends toujours d’être scotché.

Will et Alicia, qui avaient amené la saison 2 à son apothéose finale, sont en train de nuire à la série. Difficile d’en arriver à cette conclusion après avoir attendu deux ans qu’il se passe quelque chose. Hélas, à force de tout faire reposer sur ce nouveau couple, The Good Wife perd en finesse et en profondeur. Que retiendra-t-on vraiment de cette intrigue de médiation? Rien, à part un simple véhicule pour nous introduire à l’ex de Will, Celeste. L’excellente Lisa Edelstein prête ses traits à ce fantôme du passé, connaissant le côté obscur de l’avocat. Sa présence reste l’élément marquant de l’épisode, et permet de passer outre une intrigue judiciaire peu passionnante. À noter la présence d’Isiah Whitlock, Jr. dans la peau du médiateur Ira Protopapas – qui s’ajoute à la liste des acteurs de The Wire de passage dans la série.

Eli n’est pas beaucoup mieux servi. Pourtant cette affaire d’image publique dévastée par un scandale « BP rencontre la vache folle » semblait taillée sur mesure pour le manager de crise. Et pourtant quelque chose bloque: un scénario trop familier peut être ? On a déjà vu Eli dans ce type d’intrigues, et en mieux. Gold vocifère dans tous les sens et l’épisode tire vers la farce au lieu de tendre à la satire.

Les meilleurs moments de l’épisode se situent dans les à-côtés des intrigues principales. Le retour d’Owen permet une fois de plus de faire parler ses proches et de faire avancer l’ensemble. Là encore, le rôle de confident incarné par le frère d’Alicia commence à devenir trop apparent et unidimensionnel. Mais comme les scénaristes semblent décider à épaissir le jeune homme, on ne s’en plaindra pas.

Outre la révélation des vrais sentiments d’Alicia à l’égard de Will, on retiendra surtout l’aveu de Zach. Comme toujours, on sent que les scénaristes s’appliquent à dépeindre ces scènes du quotidien avec délicatesse. De son côté, Grace et son amie/tutrice/flash mobeuse continuent d’intriguer. Où veulent-ils en venir au juste? Allons-y de nos théories.

En conclusion, Get a Room est à l’image de son titre : pas très fin. La série nous a habitués à mieux et il est temps pour cette saison 3 de The Good Wife de prendre une direction claire, autre que la simple romance Will/Alicia.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires