The Good Wife – Pants on Fire (3.20)

Alors qu’Alicia porte conseil à une cliente sur un accord avec le bureau du procureur, le nouvel adversaire de Peter dans la course au poste de gouverneur la pousse de nouveau sous les projecteurs.

Nous reprenons The Good Wife exactement là où nous l’avions laissée, Alicia s’apprêtant à confronter Jackie vis-à-vis du dépôt de garantie sur l’ancienne maison du couple Florrick. Le salon de coiffure est le décor parfait pour ce crêpage de chignon que l’on n’attendait plus. Les choses resteront néanmoins très civiles, si l’on met de côté les menaces respectives et la déclaration de guerre.

Ce qui est intéressant dans la relation entre Alicia et Jackie, c’est qu’il s’agit de deux mères louves prêtes à tout pour protéger leur progéniture. Jackie a la fâcheuse habitude de pousser les choses à l’extrême. Mais, ici, Alicia n’est pas non plus blanche comme neige. Peter, par exemple, a été complètement ignoré dans la décision de racheter la maison. Il n’est alors pas étonnant de voir Jackie monter au créneau. La morale de l’histoire étant qu’Alicia a encore beaucoup à apprendre de son ainée en terme de manipulations – le « I forgive you » de Jackie était la réplique la plus jubilatoire de l’épisode.

Malheureusement pour Alicia, elle a affaire à encore plus retors que sa belle-mère. En effet, Mike Kresteva (Matthew Perry) est toujours là et n’a pas fini de faire tourner en bourrique notre avocate. Le président du blue ribbon panel se lance à présent dans la campagne au poste de gouverneur, face à Peter. Et quoi de mieux que d’utiliser la femme de son rival pour s’en prendre à lui ? Alicia se retrouve donc malgré elle dans un nouveau scandale médiatico-politique, chose dont elle se serait bien passée.

Mais voilà, Alicia n’est plus la même qu’au début de la série, elle est donc prête à montrer les crocs et riposter face aux calomnies de l’adversaire. Cette tactique va se révéler très vaine, dans une scène tout aussi perturbante pour l’avocate que pour nous. Kresteva ment avec un aplomb digne d’un grand sociopathe. L’épisode parvient en tout cas très bien à placer le politicien comme un adversaire de taille pour Peter.

On s’en doutait, la relation entre le public et le privé va être au cœur de la fin de saison. C’est aussi vrai du côté d’Eli, qui poursuit son travail de consultant pour son ex-femme (Parker Posey). Un épisode intitulé Pants on Fire se devait de contenir quelques galipettes, et c’est l’ancien couple qui s’y colle. Mais le bonheur est de courte durée et la politique vient de nouveau semer la zizanie dans la sphère privée. Cela aurait plus d’impact si l’on avait vu Vanessa Gold plus de quelques minutes tous les dix épisodes.

Et le temps c’est bien souvent ce qu’il manque à The Good Wife. Ainsi, l’intrigue de Will aux « disbarred » anonymes se retrouve saucissonnée avec un ancien flirt plutôt plat (malgré Julianne Nicholson). C’est encore plus regrettable pour le procès du jour, où trois jeunes filles accusées à tort de meurtre débattent entre sortir de prison maintenant (avec une sentence accusatrice) ou rester encore un an en prison (mais avec l’espoir de gagner une coquette somme d’argent). C’est très intéressant à suivre, mais, pour le coup, pas assez fouillé.

En conclusion, à trois épisodes de la fin, The Good Wife accélère le rythme général, au risque de prendre quelques raccourcis. Cela a au moins le mérite de placer des enjeux de taille et de créer l’attente, surtout pour Alicia, notamment avec un dernier plan qui est une réminiscence du Pilote.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link