The Good Wife : Un bel adieu (7.22 – Fin de série)

The Good Wife : Un bel adieu (7.22 - Fin de série)

Voilà, The Good Wife s’en est allée comme elle a vécu : avec panache, qualité, émotion et quelques défauts qui ne la rend que plus attachante. Cette ultime saison n’a pas été exempte d’accidents et d’intrigues déséquilibrées, mais se conclut aujourd’hui avec satisfaction.

Durant sept saisons, The Good Wife nous aura dépeint le parcours professionnel et personnel d’Alicia Florrick, une combattante face à l’opprobre de son mari, des requins de la justice, mais aussi en proie à ses sentiments amoureux compliqués et réprouvés. Depuis ses débuts, la série se fait le récit d’une émancipation difficile et qui se loge constamment dans le compromis. Ce dernier épisode se fait alors le reflet exact de cette lente et ardue reconstruction de l’être.

Le final nous délivre des réponses sur l’avenir des personnages, satisfaisantes pour la plupart, mais laisse également quelques portes ouvertes. Ainsi, les scénaristes se placent dans une fin semi-ouverte, nous suggérant que nous avons accompagné tout ce temps un chapitre de vie, mais que cela ne se termine pas là où nous quittons les personnages. Cela a du sens et procure autant un sentiment d’accomplissement que quelques frustrations.

The Good Wife est une série dans laquelle on s’investit à 100%. À l’aide d’un casting récurrent fourni, d’affaires judiciaires au long cours, mais aussi de parcours professionnels construits tout au long du show, il nous aura été demandé de faire confiance à l’équipe créatrice pour délivrer des développements riches, complexes et subtils, ce qui a été le cas pour la majeure partie de la série. Cette septième saison s’est parfois égarée à cause d’erreurs de jugement sur certaines intrigues, mais se dirige vers une conclusion faisant amende du passé.

Jusqu’au bout, Alicia et ses acolytes ont dû apprendre à vivre avec leurs fantômes, tout comme la série a dû gérer ses erreurs de parcours pour ne pas rater sa porte de sortie. En ce sens, la conclusion réussit à faire du mieux qu’elle peut avec certains de ses éléments les moins heureux, hérités d’une saison faisant face à quelques problèmes d’équilibre et, soyons honnêtes, d’intérêt.

Cet épisode de fin, s’il ne renoue pas avec la superbe de The Good Wife, ne lui en fais pas moins honneur en nous laissant avec des personnages qui continueront à vivre avec leurs défauts, leurs qualités et qui doivent faire face à leurs erreurs pour mieux avancer.

En effet, il n’est question ici que de clôturer une page pour en ouvrir une autre, les personnages devant se libérer de certains poids pour mieux avancer. Plus qu’une conclusion, c’est une marche en avant que propose cet ultime chapitre et le fait de manière étrange, mais réussie.

Révélations et spoilers

The Good Wife : Un bel adieu (7.22 - Fin de série)

Décidément, le procès de Peter nous aura accompagnés jusqu’à la fin, pour le pire et le meilleur. De cette intrigue sclérosant cette septième saison, contraignant les scénaristes à réutiliser des pions usés et pénibles – la NSA notamment – la série aura su en tirer son parti de façon plutôt intelligente dans cette conclusion. Peter est condamné à faire de la prison, après avoir entrevu l’espoir d’une relaxe.

Si cette sentence n’est pas étonnante, c’est parce qu’elle est nécessaire. Alicia peut enfin tourner la page après l’avoir aidé tout ce qu’elle pouvait. Alors que le jury ne parvient pas à délibérer sur le meurtre qui pourrait faire plonger Peter, elle met tout en œuvre avec l’aide de Diane, Lucca, Jason et Eli pour trouver des éléments d’innocence pour son futur ex-mari.

L’intérêt de l’intrigue réside alors dans ce conglomérat de personnages tous réunis pour une dernière affaire, une ultime cause, prouvant que l’alchimie entre eux est toujours bien présente. Cette entraide autour d’un but commun est un bel hommage à ce que la série a pu délivrer toutes les semaines sur des procès d’une moindre envergure, mais avec une intelligence toujours éclatante.

Malgré tout, Peter est condamné et sa famille doit alors faire le deuil de la vie telle qu’elle la connaissait. Outre le renoncement de Grace à entrer à la fac faisant écho à celui d’Alicia dans le pilot, c’est la libération de la mère que cela déclenche. Les précédents épisodes faisaient plus que suggérer un divorce réalisant pleinement l’émancipation de notre héroïne et celle-ci se fait symboliquement tout au long de ce final.

Premièrement, avec les amours de sa vie. Elle divorce de Peter et tourne ainsi la page de son mariage ayant autant contraint sa vie durant sept ans. La dernière scène de la série où elle ne prend pas la main de Peter alors qu’il vient d’être humilié publiquement est aussi symbolique que littérale : elle fuit son passé et va vers ce qui est bon pour elle. Elle fait le deuil de Will, ce fantôme du passé qui représente l’idéal amoureux, le regret inoubliable qu’elle gardera en elle. Les scènes de conversations imaginées entre les ex-amants sont emplies d’émotion et donnent un adieu déchirant, mais nécessaire. Ainsi, elle peut se tourner vers l’avenir en la personne de Jason, aidée de Lucca qui lui ouvre les yeux – et qui aurait mérité une petite conclusion pour sa part.

La vie professionnelle d’Alicia arrive également à une certaine conclusion. Alors qu’elle se bat aux côtés de Diane pour sauver Peter, c’est le mari de cette dernière qui est mis en porte à faux et leur mariage en péril par la même occasion. Il est révélé que Kurt a eu une liaison extraconjugale et la réaction de Diane est déchirante. Son mariage s’effondre et elle blâme Alicia. La gifle qu’elle lui administre dans les derniers instants de la série est autant un coup de poing, une déclaration de guerre qu’un coup de canif dans le contrat qui devait être le leur pour leur future firme. La fin de cette amitié a pourtant du sens, car leur association a toujours été circonstancielle dans la série, que ce soit par Will, leur statut de femmes ou des intérêts convergents. Il n’empêche que leur bataille à venir nous sonne et donnerait envie d’en voir plus.

Malheureusement, il aurait été préférable qu’Eli soit utilisé de manière différente ici. Alors qu’il soutient Peter dans ses derniers instants de liberté, il suggère qu’Alicia devrait se relancer en politique. Son avenir est une page blanche, mais il aurait été préférable de ne pas relancer cette intrigue et de construire une fin au personnage. C’est d’ailleurs le reproche essentiel que l’on peut faire à ce dernier épisode, il ne s’attarde pas assez sur les autres personnages. Bien que Cary ait eu sa conclusion, ce n’est pas réellement le cas d’Eli, Lucca, David, Louis Canning… qui ne font que graviter autour des autres sans qu’on leur ouvre d’autres portes et c’est dommage.

Suite à cette gifle, nous quittons Alicia qui se redresse et marche vers la lumière au bout du couloir. Ce final plein de symboles, de retours en arrière, de rappels, de nouvelles perspectives, d’adresses aux erreurs personnelles, professionnelles, scénaristiques de la série se révèle satisfaisant à bien des niveaux. Il n’est pas parfait, car il n’apporte pas une conclusion pour l’ensemble des personnages, mais il scelle l’émancipation de la bonne épouse qui devient une femme libre, enfin. The Good Wife nous quitte la tête haute et elle a bien raison de l’avoir, n’ayant pas à rougir des pavés sur sa route.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link