The Good Wife : Une médiation anecdotique (7.05)

The Good Wife : Une médiation anecdotique (7.05)

Alicia et Lucca doivent régler une affaire en passant par un médiateur. Cary et Diane font face à une plainte pour harcèlement de la part d’Harold Lyman. L’avenir professionnel d’Eli se complexifie.

Si les précédents épisodes installaient une conjoncture particulièrement alléchante pour les personnages au début de cette saison 7 de The Good Wife, Payback ralentit quelque peu la machine en nous proposant trois intrigues séparées avec plus ou moins de réussite.

Premièrement, nous avons Alicia et Lucca qui s’allient pour défendre une cliente à qui l’on intente un procès pour études impayées. Le cas ne brille malheureusement pas par son exécution, l’ensemble manquant vraiment d’une exposition plus fouillée pour s’y intéresser pleinement. L’exercice de la médiation judiciaire auquel se prêtent les avocates et leur cliente n’est pas un procédé nouveau et trouve ici quelques limites par sa pertinence pour l’affaire ici présente.

Même si l’intervention d’Eli donnait la possibilité à l’affaire de prendre de l’ampleur, il n’en sera rien et c’est Jason Crouse – et des méthodes qui ne sont pas sans rappeler celle d’une autre enquêtrice – qui sauve le tout. Toute cette intrigue semblerait véritablement superflue si elle n’installait pas une équipe autour d’Alicia. En gagnant du temps d’antenne, Lucca s’impose comme une consœur de choix face à l’avocate et promet une autre dynamique que celle de l’élève et du mentor. Ajoutés à cela, Jason et Grace apportent des atouts non négligeables pour la suite.

Cary et Diane doivent également mettre en place une médiation quand Harold Lyman menace de porter plainte pour harcèlement moral. L’affaire est simplissime et joue sur le décalage entre notre trublion préféré et ses associés. Malgré une mise en situation vraiment très drôle, cette intrigue pourrait se révéler anecdotique si elle n’est pas rapidement étayée par un mal-être plus profond au sein de la firme, ce que l’attitude de Cary semble suggérer depuis le début de la saison.

Il faut se tourner vers Eli pour retrouver un peu de gravité. Le retour de Marissa met en lumière les problèmes de sa situation actuelle : il est bloqué dans un arrangement qui ne fonctionne pas réellement et surtout qui ne lui permet pas de s’épanouir. Il ne sait pas dans quelle direction diriger sa vengeance ni quels arguments il lui reste pour avoir du pouvoir. Malgré son aplomb, l’impuissance qu’il a face à Alicia qui lui annonce, prématurément, qu’elle ne veut plus qu’il la représente fait peine à voir. Alan Cumming montre l’étendue de son talent en un haussement de sourcil ou un sourire abattu.

Payback est l’épisode le plus faible de ce début de saison 7 de The Good Wife, la faute à quelques problèmes d’écriture rendant les affaires qui préoccupent nos avocats quelque peu superficielles. Heureusement, il se rattrape grâce à Eli et les directions inconnues de sa position actuelle.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link