La vie de RJ Berger est plutôt naze et ça n’est pas prêt de changer, mais il fait avec ce qu’il a. Une mauvaise blague à son encontre va pourtant faire évoluer sa vie légèrement différemment.

MTV lance une nouvelle comédie et semble décidée à venir empiéter sur les plates-bandes de Spike TV. Comprendre que The Hard Times of RJ Berger manque cruellement de finesse, embrasse son esprit potache et n’a pas peur du mauvais gout, bien au contraire.

Quoi qu’il en soit, cet épisode commence par nous introduire à la vie de RJ Berger, comme si celui-ci vivait dans une teen sex comedy qui sort direct en DVD. Il n’y a donc rien de crédible et tout le monde est plus ou moins un obsédé sexuel ou juste populaire. Je suppose que l’on finira par découvrir que les populaires sont également des obsédés, mais pour le moment, ce sont RJ et ses copains qui nous intéressent, enfin c’est beaucoup dire.

Les préoccupations de ses jeunes sont basiques : aller à la fête de la fille la plus sexy du lycée. Simple. Pour cela, pas besoin de construire des personnages ou expliquer la conjoncture en place dans cet établissement scolaire. Ce n’est pas que ce n’était pas nécessaire, c’est juste que le scénario se repose entièrement sur les codes et clichés de genre. On pourrait parler de paresse, mais vu comment la construction de l’histoire est bâclée, le mot parait un peu faible.

MTV sait qu’il y a un public pour ce genre de « programme » et on peut espérer que pour la suite des aventures de RJ, le scénario fasse un peu de place pour de la nuance. La série pourrait peut-être même tenter de jouer du côté de la satire ou ajouter des éléments qui laisseront penser qu’il y a de la place pour un message quelconque, mais pour le moment elle se contente d’être en mode automatique dans un univers binaire qui se met au niveau général de la chaine qui la diffuse.