Sarah apprend que son fils ne s’est pas rendu en cours, et part à sa recherche avec l’aide de Holder.

Après un épisode qui permettait clairement de remettre l’enquête autour de Rosie Larsen sur les rails, The Killing se permet un nouvel écart avec Missing, dans lequel Sarah cherche son fils.

L’épisode nous plonge dans une exploration intéressante de ses deux protagonistes principaux et crée un lien  plus fort entre les deux inspecteurs. Linden et Holder se dévoilent alors à nous de façon plutôt inédite. Prise dans la tourmente de la disparition de son fils, Sarah expose son passé et les faiblesses qui en sont issues. Son histoire permet de donner une consistance différente à certaines de ces actions et décisions passées, même si quelques moments sonnent un peu trop comme des excuses. Malgré cela, c’est avant tout dans sa dynamique avec Holder, qui s’inscrit comme ce qui reste le mieux écrit dans la série, qui profite de cette petite mise à nu, et des possibilités que leurs discussions offrent.

De même, l’épisode expose Holder, qui se montre comme un personnage avec une sensibilité dissimulée derrière son alignement de cigarettes et une nature à agir ou parler un peu trop impulsivement. Bien entendu, on pourra toujours discuter du respect de son temple de corps et de sa façon de fumer, deux éléments contradictoires qu’il trouve l’air de rien le moyen de justifier quand il signale que tout n’est qu’une question de perception.

Malheureusement (en partie) pour Missing, il reste un épisode qui trouve sa place dans une série/saison animée par l’enquête d’un meurtre. Son angle d’approche entièrement centrée sur Holder et Linden (les parties politique et familiale étant totalement absentes) à la recherche de Jack, prend quand même des allures de simple moment d’égarement avant la fin de saison – il ne reste plus que deux épisodes. Justement, si proche de la conclusion, cette direction prend légèrement par surprise. L’ensemble possède quand même un poids indéniable, et se montre bien mieux maitrisé que de nombreux autres aspects du show. Il reste néanmoins difficile d’oublier le fait que nous sommes là avant tout pour résoudre le meurtre de Rosie Larsen. Cet éloignement maitrisé rompt complètement avec la formule de la série, pour le meilleur et pour le pire. Il parvient quand même à posséder dans ce qui l’anime des liens avec l’enquête même de la série, la disparition (temporaire) de Jack s’inscrivant assez bien dans ce que les parents de Rosie ont, au tout départ, ressenti avant d’apprendre sa mort.

L’enquête a en tout cas mené Linden au casino qui se trouve sur des terres indiennes. Le système légal se met d’ailleurs sur sa route le temps en tout cas de 24 heures, la fin de l’épisode se charge de nous ramener sur la piste de la jeune femme …