The Killing – Orpheus Descending (1.13 – fin de saison)

Holder et Linden cherchent à démontrer la culpabilité de Richmond, alors que sa campagne se porte de mieux en mieux. Le couple Larsen se trouve à un tournant majeur pour l’avenir de leur famille.

Le précédent épisode de The Killing ne donnait pas vraiment le sentiment que nous étions si proches de la fin de saison. Orpheus Descending ne va pas changer grand-chose à cet état de fait, ce qui est quand même navrant vu qu’il s’agit du dernier épisode de ladite saison ! Si on passe les efforts abusifs pour instaurer un peu de tension dans les dernières minutes, il n’y a pas grand-chose de véritablement intéressant dans cet épisode qui ne répond pas à la question dont on attendait la réponse ! Autant dire que cela ne se termine pas sur une note positive, c’est tout l’inverse.

Enfin, pour en arriver là, l’épisode va avant tout s’intéresser à la possible culpabilité de Richmond. Difficile d’adhérer à cette théorie, même si le scénario s’exerce à tout réorienter pour que l’on y croie. Les ébats personnels du politicien sont exposés dans la presse, mais la police ne s’y arrête pas trop. Cela est surtout présent pour amorcer la détérioration de sa relation avec Gwen qui finira par révéler à Linden qu’elle a menti. Richmond n’a plus d’alibi et en plus, il est rentré chez lui mouillé. Dans une ville où il pleut constamment, il n’y a rien à dire, c’est de l’argument !

Si Orpheus Descending tente de donner quelques regards et lignes de dialogues douteuses à Richmond, le phénomène s’étend à ce stade à beaucoup trop de personnages pour que l’on puisse décemment porter nos soupçons sur une personne. Entre les sous-entendus de Jamie ou l’étrange conduite de Belko, il n’y a que Stan qui n’est pas suspect. La famille Larsen est de toute façon en train de se décomposer et si ce n’était pas pour le père, il y aurait une totale absence d’émotivité.

Richmond conserve en tout cas sa place de suspect idéal grâce aux manipulations de Holder dont le comportement se veut légèrement cryptique. Pourquoi détruit-il sa propre enquête/carrière via une technique qui ne pouvait pas tenir sur la durée ? Certes, le but est de toucher Richmond, mais à l’arrivée, il se fait quasiment autant de mal – du moins, c’est l’impression qui en ressort, bien qu’il soit difficile d’expliquer pourquoi il s’est quand même donné la peine de faire la démarche légale qui anéantit encore plus rapidement la fausse preuve qui existe.

Cet épisode de The Killing cumule les erreurs narratives dans le but de construire de la tension. La saison se termine en laissant le meurtre de Rosie Larsen non résolue. Difficile de ne pas avoir la sensation de s’être fait floué à un certain niveau, même si cet aspect-là devenait de plus en plus prévisible à force que l’on approchait de la fin. La grande question qui se pose après un final aussi peu convaincant est de savoir si oui ou non l’envie de connaître le meurtrier sera encore bel et bien là quand la série reviendra pour sa saison 2.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link