The Killing : à la recherche d’une maison (saison 4)

19 Août 2014 à 18:25

The Killing saison 4

À peine après avoir bouclé leur précédente enquête, Linden et Holder doivent enquêter sur la mort d’une famille dont le seul survivant est un membre d’une école militaire pour garçons. Le duo d’enquêteur rencontre des difficultés à gérer leurs récentes décisions alors que l’affaire qui les occupe se complique progressivement…

Série à multiples vies, The Killing touche finalement à sa fin avec cette quatrième saison mise en ligne sur Netflix. Veena Sud et son équipe ont ainsi eu la possibilité de mener à bien l’histoire de Sarah Linden et Stephen Holder avec 6 épisodes.

La saison 3 se terminait sur un moment choc avec la détective tuant son amant après avoir découvert les atrocités qu’il avait commises. La saison 4 va s’atteler tout du long à gérer les répercussions que cet acte a sur le duo d’enquêteurs. Ensemble, ils ont choisi de dissimuler la vérité pour protéger leur avenir. Seulement, celui-ci se fait plus brumeux au fil des épisodes, la culpabilité les rongeant de l’intérieur.

Dès lors, cette quatrième saison de The Killing trouve un moyen de respecter la construction narrative propre au show – avec ses trois points de vue – mais en l’adaptant à ce qui s’est passé. Linden et Holder mènent donc leur enquête qui nous ouvre ainsi les portes de l’école militaire dirigée par le Colonel Margaret Rayne. En parallèle, Carl Reddick se penche sur la disparition de Skinner et sur le comportement étrange de ses deux collègues.

L’équipe scénaristique de The Killing est bien décidée à maintenir sous pression ses deux policiers – et les téléspectateurs – jusqu’au dernier épisode. La relation du duo phare s’effrite douloureusement sous nos yeux, Linden et Holder ayant un don certain pour appuyer où cela fait mal quand il le faut. Car rien n’est plus douloureux que la vérité et, au bord du gouffre, cela deviendra leur arme de défense dans leur conflit. Mireille Enos et Joel Kinnaman sont de nouveau, sans grande surprise, incroyables et déchirants, malgré une gestion parfois malhabile de leurs accrochages ou de leurs doutes.

Leur incapacité à réellement gérer leur décision vis-à-vis de Skinner ne serait certainement pas aussi intense si Carl Reddick (excellent Gregg Henry) n’était pas là. Face à des réactions suspicieuses et des questions sans réponses, leur collègue mènera un travail d’investigation admirable à sa façon. Étrangement, il n’est pas compliqué de vouloir le voir réussir, malgré ce que cela peut signifier pour Linden et Holder. Il endosse ainsi le rôle du flic professionnel, sachant ne pas trop s’impliquer émotionnellement, aidant à porter un regard pragmatique et logique, malgré l’attachement qui existe avec les personnages, sur ce qui s’est passé.

Si la plongée dans l’école militaire pouvait par ailleurs laisser supposer que l’on allait explorer cet univers, celui-ci n’est présent que pour approfondir les thématiques familiales qui sont au cœur de cette saison. C’est légèrement dommageable à l’affaire, qui aurait pu dire bien plus dans un tel environnement, mais celui-ci était naturellement trop complexe pour être dignement fouillé au sein d’une saison ne comportant que six épisodes. Tout renvoie alors inexorablement à Linden et Holder pour chercher à expliquer ce qui s’est passé et surtout nous mener à la conclusion.

Ainsi, cette saison 4 de The Killing se transforme en une recherche sur ce qu’est réellement la famille alors même qu’elle creuse la nature du meurtrier. Aux côtés de Kyle Stansbury, seul survivant du massacre familial, on arpente les couloirs d’une école militaire pour mieux s’interroger sur une dynamique parent-enfant alimentée par l’amour et la haine, où la frontière entre les deux est fine. Le sacrifice personnel, la notion d’abandon, le rôle de la figure parentale et la cruauté émotionnelle deviennent de véritables moteurs pour cette intrigue. Malgré le fait qu’elle se construit en partie autour d’un mystère qui n’en est pas un, le doute sur l’identité du tueur sera maintenu pratiquement jusqu’au bout. Mis en parallèle avec Linden, c’est pourtant évident, surtout avec des suspects assez peu convaincants, mais l’exploration psychologique de l’acte et de ce qui l’a enclenché parviennent largement à maintenir en haleine. Les performances de Tyler Ross et Joan Allen sont aussi – quasiment d’un bout à l’autre – impeccables et bouleversantes.

Bien entendu, on n’évite pas quelques écueils scénaristiques, l’emploi de grossières ficelles ou de raccourcis pour aider à faire progresser le récit. Comme d’habitude, le casting aide à passer sur certains de ces défauts narratifs pour se concentrer sur ce qui importe.

L’équipe créative de The Killing l’a donc bien compris, la série n’aurait jamais pu perdurer sans son duo de choc, sans l’incroyable et unique relation entre Linden et Holder, pleine de conflits et de soutien, et son duo d’acteurs qui lui aura donné vie. Deux personnages brisés qui se faisaient confiance presque aveuglément et qui était prêt à tout l’un pour l’autre, les rendant alors bien plus fascinants que n’importe quelle enquête. C’est à eux qu’appartient la conclusion du show, sous un temps agréable et surtout avec le sourire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link