The L Word – Long Night journey into day (6.01)

Dans la maison de Bette et Tina, débarque une inspectrice de police chargée d’enquêter sur les événements qui ont conduit au drame survenu le soir même. Dans le salon, Bette, Tina, leur fille Angelica mais aussi leurs amies Alice, Helena, Shane, Kit, Max voient passer le brancard des secouristes sur lequel gît une Jenny morte.

3 mois plus tôt. Nous retrouvons nos héroïnes là où nous les avons quittées à la fin de la saison 5, à la soirée de présentation du film de Jenny. Alors que cette dernière rend hommage à ses amies et avoue être profondément amoureuse de quelqu’un, Tina découvre que la fin du film va être changée pour attirer plus d’hétéros. De son côté, Jenny découvre Shane et Nikki, sa future ex en fâcheuse posture. De quoi les renier l’une comme l’autre.

Mais pour les autres non plus la nuit ne va pas être de tout repos.

Entre une visite de Shane et une autre à l’hôpital à cause du rhume de leur fille, Bette et Tina profitent de la confusion générale pour découvrir qu’elles ont un point de vue différent sur l’adultère. Bette finit par jurer fidélité totale à sa compagne, promesse difficile à tenir, on n’en doute pas !

Sur le point de rompre, Alice et Tasha comprennent qu’elles n’ont pas grand chose en commun mais un petit tour du côté de chez la revenante Papi leur permet de réintégrer leur domicile non sans un certain constat d’échec de leur relation.

Nouvellement propriétaire de la boîte de nuit de Dawn, Helena et Kit la renomment le Hit Club. Leur intrigue est donc passionnante !

Quant à Shane, virée de chez elle par une Jenny furibonde, elle erre dans Los Angeles après s’être fait refouler de chez Tina et Bette et Alice. Elle échoue finalement chez Kit qui la convainc de se battre pour l’amitié de Jenny.

Laquelle a entre temps pardonné et passé la nuit avec Nikki mais lui réserve une belle surprise au réveil. Non, elle ne l’aime pas, c’est une autre qui lui a brisé le cœur.

Evidemment raconté ainsi, ce premier épisode ne semble pas particulièrement passionnant, ni même très bien construit. C’est en effet le cas. Mais les habitués savent que les débuts de saison de la série sont en général très laborieux.

C’est un drôle de parti pris de la part de Chaiken que de nous asséner froidement la mort de Jenny en teaser (aimé ou pas, c’est un personnage incontournable) puis de ne plus y revenir de tout l’épisode, pas même au travers des entretiens de l’inspectrice campée par une Lucy Lawless que l’on attend plus savoureuse.

Ce qui est intéressant en revanche, c’est la tournure que prend la relation Jenny/Shane qui fut jusque là exempt de tout sentiment amoureux. La donne a manifestement changé du côté de Jenny et on a hâte d’en savoir davantage. En tout cas bien plus que de connaître les circonstances de sa mort.

avatarUn article de .
0 commentaire