The Last Ship Saison 5 : La dernière bataille (fin de série)

Série navale post apocalyptique, The Last Ship s’était révélée bien meilleure que ce qu’on aurait pu craindre à son commencement. Un virus mortel décime la planète et la survie de l’humanité repose sur un bateau de la Navy américaine qui avait été envoyée en mission scientifique dans l’Arctique. L’équipage du Nathan James va devoir non seulement trouver l’antidote au virus, mais aussi combattre ceux qui veulent le voir couler.

Après une première saison plus que convaincante, la série est même arrivée à se renouveler chaque saison — avec plus ou moins de réussite — pour renvoyer le Capitaine Chandler (Eric Dane) et son équipage sur les flots. Malheureusement, la saison 4 avec son aventure en Méditerranée avait été bien trop caricaturale et ne laissait rien présager de bon pour la dernière campagne maritime.

Attention, la suite contient de gros spoilers sur la saison 5

Les États-Unis d’Amérique (du Sud)

Certes, on replonge avec cette saison de The Last Ship dans ce qui aura été le reproche principal à la série : les clichés ethniques… On avait déjà croisé les méchants Mexicains en première saison — avant d’affronter les méchants Russes, les méchants Chinois, les méchants Arabes… – et cette fois on en revient aux méchants Colombiens avec Gustavo, dictateur égocentrique qui souhaite créer un consortium des pays d’Amérique du Sud/Centrale pour anéantir les États-Unis.

Il faut bien avouer que l’attaque du premier épisode de la saison était réussie et totalement inattendue. La flotte américaine était décimée et il ne restait bien sûr que le Nathan James pour sauver sa patrie ! C’était presque facile, mais en même temps, on restait dans l’esprit de la série en donnant un but à la saison.

Et le résultat a été plutôt réussi. Bien sûr, on a eu droit aux quelques longueurs de mi-saison presque inévitables. Mais le rythme était plutôt bon et ils ont su jouer avec nos émotions en tuant des personnages auxquels on s’était attachés depuis le début. Évidemment, c’est toujours plus facile de faire cela lorsque la série se termine…

Ainsi, comme on s’en serait douté, les États-Unis triomphent et mettent fin à la mégalomanie meurtrière de Gustavo, mais le Nathan James n’y va pas seul. L’intervention des Marines dans la dernière bataille était bienvenue et nous offre un combat terrestre absolument haletant. C’était d’autant plus prenant que The Last Ship nous avait forcément beaucoup plus habitués aux combats maritimes qui sont spectaculaires, mais ne comportent pas le même type de face-à-face.

Chandler, colosse aux pieds d’argile

Tom Chandler est un héros national, voire mondial. S’il s’est retiré de ses fonctions au terme de la saison 3, il reste le héros providentiel qui sauve les États-Unis et le Monde chaque saison. Mais le héros a beaucoup changé. Il enseigne, il doute et a du mal à se faire une place dans ce nouveau quotidien. Alors évidemment, reprendre du service, venir épauler son ancien équipage et participer une nouvelle fois à sauver des vies, cela lui redonne du baume au cœur. Néanmoins on nous le présente comme un héros qui doute. Un homme qui subit les conséquences de ses trop nombreux combats. Et si ça ne prend pas non plus toute la place, ça a quand même son importance. D’autant qu’on ne peut s’empêcher de faire le parallèle avec le combat que mène Eric Dane depuis plusieurs années contre la dépression.

Et finalement, c’est plutôt touchant et appréciable d’avoir un héros à dimension humaine, plutôt qu’une figure presque déifiée.

Touché Coulé

Finalement, il n’y avait pas d’autres solutions que de conclure The Last Ship en coulant le Nathan James. Et en offrant à son Commandant historique l’occasion d’un dernier baroud d’honneur. Chandler se sacrifie donc pour rester sur son bateau en perdition et achever une bonne fois pour toutes l’ennemi. Un dernier geste surréel qui lui permet aussi, alors qu’il se noie, de nous offrir un dernier moment d’émotions.

Ce que j’ai toujours aimé avec The Last Ship — et les séries dans l’univers militaire plus généralement — c’est la force émotionnelle que cela confère aux personnages. Ceux-ci sont nombreux, peu sont vraiment approfondis, et pourtant on s’y attache énormément. La série m’a souvent émue dans les premières saisons et j’ai vraiment apprécié pouvoir ressentir cette émotion une dernière fois. Faire revenir les morts dans une séquence onirique était vraiment une bonne façon de dire au revoir à la série. D’autant que même si c’est un classique des fins de série, ça n’est pas toujours évident d’un point de vue organisationnel — et contractuel — pour les acteurs. Mais pour le spectateur, c’est une bouffée de souvenirs qui permet de conclure de la meilleure des façons.


Après une saison 4 vraiment moyenne, je craignais que The Last Ship ne soit pas capable de nous offrir une fin digne de ce nom. Cette saison 5 et son final ont su me rassurer et me laissent avec un souvenir globalement satisfaisant de cette série qui a osé nous emmener dans un univers plutôt inédit. Et qui a su surtout conclure de la meilleure des façons, ce que les séries ne réussissent pas toujours !

The Last Ship - L'intérale des saisons 1 à 3
List Price: EUR 50,16
Price: EUR 24,99
You Save: EUR 25,17
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link