The League - Saison 1

Une nouvelle saison de Fantasy Football démarre et Pete remet en jeu son titre de champion qu’il détient depuis 3 ans. Kevin, André, Ruxin et accessoirement Taco sont prêts à récupérer la coupe Shiva du vainqueur.

Nouvelle petite comédie de la chaine cablée FX, The League n’a le droit pour sa première saison qu’à 6 épisodes. Cela sera quand même grandement suffisant pour que la compétition de Fantasy Football arrive à son terme et qu’un gagnant reparte avec The Shiva Bowl, la coupe officielle de la ligue de Pete, Kevin, Andre, Ruxin et Taco.

Créée par Jeff et Jackie Schaffer (qui scénarisent et réalisent – et qui sont de véritables joueurs de Fantasy Football), The League se centre donc sur cette bande de copains, mais aussi sur leur famille – Jenny, la femme de Kevin, dirige en secret l’équipe de son mari. Ça ne parle alors pas uniquement de Fantasy Football, mais presque, car c’est le moteur qui fait vivre le groupe et tous les coups sont permis.

La force de la série est qu’elle ne perd pas de temps qu’elle n’a pas à développer un par un ses personnages. À la place, ils vont tous évoluer simultanément au fil des situations qui viennent piétiner sur leur compétition. Le fait est que, dès le départ, ils sont tous introduits clairement et simplement, chacun possédant des traits de personnalité forts marqués, en plus d’un sens de la compétition bien actif. Enfin, sauf Taco, mais Kevin le pousse à jouer pour être certain d’avoir de ses nouvelles.

Autre qualité de The League : son humour. FX cible indéniablement un public masculin avec cette série et cela est plutôt bien fait. Les discussions pleines de testostérones des cinq amis sont assez authentiques et cela appuie l’aspect comique de situations – ces dernières ayant tendance à être imprévisibles dans leur déroulement. Ça parle donc football, ligue, mais aussi femme, famille, sexe, enfants, boulot, et les vannes volent dans tous les sens en même temps que les verres se vident ou que le match prend une tournure inattendue.

Bref, cette petite comédie sans grande prétention touche son sujet dans le mille, en même temps qu’elle arrive à instaurer des personnages forts dans une ambiance qui va permettre à la prochaine saison (2 fois plus longues) d’aller bien plus loin – même si parfois aller plus loin risque d’être un dépassement des limites du bon goût, il faut l’admettre.

Quoi qu’il en soit, si on est réceptif à cette franche camaraderie et à l’humour un peu gras qui l’accompagne, on ne peut qu’apprécier grandement les six épisodes que délivre cette première saison de The League et qui est appuyé par un casting au rythme comique indéniable.