Patrick Jane se fait kidnapper. Lisbon et son équipe naviguent dans ses anciens dossiers pour trouver une piste et se retrouvent avec trop de suspects.

Quand on y pense, il a quand même fallut beaucoup de temps avant que quelqu’un décide de se venger de Jane. Vu comment il traite à peu près tout le monde, il a plus d’ennemis que les personnes qu’il met en prison.

Pour le coup, c’est finalement presque dommage que les fondations de l’affaire soit si simples et que tout se résout avec des dommages limités, car il y avait quand même de quoi créer de la tension avec des enjeux importants aussi bien pour les personnages que pour les spectateurs. Cela dit, The Mentalist doit conserver son ton, et tant que Red John n’est pas dans l’équation, on sait que le danger et les grosses surprises ne sont pas réellement au programme, c’est d’ailleurs ce qui fait que les épisodes avec le célèbre sérial killer sont toujours meilleurs.

Quoi qu’il en soit, Patrick se retrouve prisonnier et Lisbon ne sait pas vraiment par où commencer. Pour le coup, on nous ramène un ancien criminel qui a fini derrière les barreaux, celui du pilote, Dr. Linus Wagner, joué par Zeljko Ivanek. Un retour certes bien pratique dans son utilisation, mais tout de même sympathique, bien que n’importe quel autre aurait fait l’affaire – et il y avait du choix.

La situation sert également d’excuse pour ramener l’agent O’Laughlin et pour le coller avec Rigsby afin de jouer avec son histoire avec Van Pelt. Cette storyline romantique n’a jamais été passionnante et on ne peut pas dire que l’agent du FBI apporte grand-chose, même si, à côté de lui, Rigsby parvient à gagner en présence, ce qui n’est finalement pas rien vu qu’il est de plus en plus transparent.

En tout cas, cet épisode aura le mérite de montrer que le CBI peut se débrouiller sans Patrick quand besoin est, bien qu’il est clair que leur façon de travailler aujourd’hui a fortement été influencée par les interventions du mentaliste qui les ont poussées à réfléchir différemment.

Ball of Fire avait clairement le potentiel pour être bien plus chargé au niveau de l’adrénaline, mais reste tout de même un épisode divertissant, même si Patrick Jane est mis en retrait, ce qui, en soit, offre un peu de changement – ce qui n’est pas inintéressant.