Grace est affectée à la protection d’un témoin qui va se faire tuer. Elle ignore si elle est responsable ou non, ce qui va mettre sa carrière en péril. Le reste de l’équipe est à la recherche du tueur et de son commanditaire.

Pourquoi Van Pelt travaillait à la protection de témoins alors que c’est le job des U.S. Marshals ? On ne le saura pas, mais c’est une commodité qui permet de lancer l’intrigue de l’épisode.

L’idée est donc que Grace se retrouve dans une situation périlleuse, tandis que les autres poursuivent l’investigation. Deux points de vue peu exploités, mais tout de même utilisés pour offrir à LaRoche un peu de temps d’antenne et pour nous rappeler que Van Pelt a une vie privée.

Cela ne change rien au fait que le personnage est le moins intéressant de la série et que son sort ici n’est pas une source de drama efficace. LaRoche tirera donc la couverture vers lui le temps de quelques scènes, tandis que les autres seront plutôt anecdotiques.

À côté, nous avons Patrick qui mène l’enquête, s’aliénant la famille de la victime, comme souvent, et jouant à manipuler tout le monde, car c’est ce qu’il fait le mieux. Il est d’ailleurs plutôt joueur dans cet épisode, ce qui ne facilite pas le travail de Lisbon.

Rigsby et Cho se retrouvent alors à faire le plus gros du travail, traquant les suspects et autres fugitifs, alors que le coupable idéal se balade à la vue de tous d’un bout à l’autre, du moins, jusqu’à son arrestation.

Heureusement, l’intrigue nous délivrera un twist de fin qui a le mérite d’être presque inattendu et de jouer avec les nuances morales de Lisbon, encouragé par Jane – forcément.

Blood For Blood n’est donc pas un épisode très intéressant, bien qu’il possède ses moments et que Patrick fournit sa dose de divertissement. Il n’y avait clairement pas beaucoup au départ pour alimenter une intrigue vraiment riche et le fait d’utiliser Van Pelt n’a pas été l’idée la plus pertinente qui soit.

À vrai dire, l’ensemble n’est pas foncièrement mauvais, mais c’est le fait que l’on offre des développements à un personnage régulier du show et que cela n’apporte rien d’intéressant qui amplifie l’impression qu’il y a quelque chose de gâché au final. Et le fait de finalement ramener Rigsby dans l’équation à la fin en tentant de jouer sur leur ancienne relation ne fait qu’accentuer la superficialité de l’histoire. On peut sérieusement se demander si Van Pelt a encore du potentiel, car elle semble être au bout de ses possibilités.