The Mentalist - Blood In, Blood Out (2.14)

Jane insiste pour accompagner Cho quand ce dernier est appelé sur une enquête lié à un ancien membre de gang.

Cela fait un moment que je réclame un épisode plus centré sur Cho, et le grand jour est arrivé ! L’inspecteur du CBI était jusque-là celui qui fut clairement le plus sous employé et par conséquent aussi le moins développé. Il y a donc pas mal à dire, car tout ceci n’est aucunement aidé par sa personnalité peu loquace. Il ne parle clairement pas pour rien dire, ce qui explique par ailleurs qu’on sache si peu sur lui, mais cela participe à son charme !

Enfin, après avoir fait la rapide connaissance de sa petite amie (Sandrine Holt, qui aura le droit à deux autres scènes dans l’épisode), un coup de téléphone emmène Cho sur une enquête policière, quand un membre de l’ancien gang auquel il appartenait est retrouvé mort. Pas n’importe qui, car cet homme était comme un frère pour Cho, avec qui il a coupé les ponts après avoir clairement réorienté sa vie.

Ainsi, cette histoire va servir avant tout à emmener Cho dans les quartiers de sa jeunesse et retrouver d’anciennes connaissances. Cela apparait assez facile, car on se rend bien compte qu’il est dans la mauvaise direction, mais ceci est aussi l’un des meilleurs moyens pour en apprendre sur Cho et découvrir comment il s’est retrouvé dans la police. L’épisode aura donc un ton assez sobre, avec un Patrick Jane qui va suivre l’inspecteur, mais usera de techniques peu extravagantes pour coller à l’atmosphère et au milieu dans lequel il se trouve. Pour une fois, on peut le dire, le mentaliste est un peu en retrait, suivant principalement Cho, occupant bien moins la fonction de meneur.

On sait donc assez rapidement vers où se tourner pour trouver le coupable, et malgré cela, on peut reconnaître à l’histoire d’être suffisamment travaillé pour avoir quelques doutes sur celui qui est réellement le meurtrier. Un peu moins quand le coup monté classique de la série se met en place. Ce n’est pas le plan le plus sophistiqué qui soit, bien au contraire, il est trop grossier pour réellement être efficace.

Enfin, Blood In, Blood Out a le mérite de se pencher sur l’inspecteur Cho de façon véritablement concrète, étoffant alors le background du personnage, qui jusque-là n’avait été qu’évoqué et permettant de donner plus de consistance et de crédibilité à son histoire personnelle.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire