Le beau-frère de Jane, Danny, l’appelle pour lui demander de l’aide, ce qui l’entraine sur une scène de crime où il se fait arrêter pour meurtre. Lisbon prend en charge l’enquête et part à la recherche de Danny, tandis que Patrick tente de le retrouver de son côté.

Jane qui est suspect dans un meurtre, c’est une nouveauté d’après Rigsby, ce qui est assez surprenant vu la façon dont il se comporte de manière générale. De toute façon, l’investigation sur ce fameux meurtre ne va pas véritablement être le centre d’intérêt de l’épisode, puisque l’on va s’intéresser à la famille de Patrick.

Le suspect numéro 1 de l’affaire est Danny Ruskin, le beau-frère du mentaliste. L’occasion est alors parfaite pour explorer son passé, notamment la partie avant qu’il devienne une célébrité, quand il était parmi les forains. C’est là qu’il rencontra sa femme et, ensemble, ils changèrent de vie.

Un choix que Danny n’avait pas vraiment apprécié, mais il a des sentiments bien plus forts envers son beau-frère à cause de sa responsabilité dans la mort de sa sœur. Pour cela, on sait que Patrick fait le travail de culpabilité pour tout le monde et il recommande d’ailleurs à Danny d’aller de l’avant, un conseil qu’il ne suivrait pas lui-même, bien entendu.

En tout cas, ces retrouvailles vont permettre de jeter un peu de lumière sur le passé du personnage, à défaut d’en retirer plus que des informations. Certes, on peut le comprendre un tout petit peu plus, mais il a énormément changé depuis la mort de sa famille et ce qu’il a pu être dans sa jeunesse n’a plus vraiment d’importance aujourd’hui. Bien entendu, on trouve quand même les racines de sa personnalité, de son sens du spectacle, mais ce n’est pas véritablement ce qui est mis en valeur dans cet épisode qui se concentre avant tout sur la reconstruction de la relation entre les deux hommes.

Tout ceci les conduira à trouver une place au milieu d’une grande arnaque, tandis que Lisbon joue sa part en restant elle-même, prévisible comme une flic. Elle se fait légèrement balader du début à la fin, mais au moins, elle sert plus que le reste de l’équipe qui est de nouveau utilisé au minimum.

Au final, l’épisode possède un intérêt particulier au niveau du travail effectué sur le personnage principal, ce qui permet au reste de ne pas souffrir du manque de développement. Le divertissement est en tout cas plus présent que dans le season premiere, probablement car l’évolution de l’intrigue, bien que trop prévisible par moment, n’est pas trop mécanique.