Un riche investisseur bancaire est retrouvé mort dans une pièce cachée de sa maison. L’équipe du CBI enquête et découvre qu’il vivait une double vie, et volait de l’argent à ses clients.

Lisbon et Jane retrouvent le cadavre d’un homme, et pour découvrir ce qui lui est arrivé, il faut comprendre qui il est. Ainsi, au départ, Patrick Jane passe du temps avec la veuve, et parle à la petite fille, avant que l’on découvre l’existence d’une petite amie, que l’homme avait l’intention d’épouser.

Le jeu s’étoffe légèrement cette semaine. L’équipe de Lisbon s’insère plus dans l’intrigue, prenant une part plus importante aux mascarades employées – la duperie étant un peu la marque de fabrique -, et étant présente quasiment tout du long. Patrick Jane continue à faire un bout du chemin tout seul, mais au moins, il y a un véritable effort de fourni pour donner une place à tout le monde. On y va progressivement, maintenant que le spectateur est attaché aux têtes d’affiche, il est temps de le familiariser avec les seconds couteaux. Finalement, le chef de Lisbon s’intègre bien mieux que les autres, et sa présence est plus que justifiée, ce n’est pas comme si Jane n’aimait pas provoquer les problèmes.

Sur le plan de l’intrigue, on se dirige aussi vers quelque chose d’un peu plus poussé que les précédents épisodes. Une histoire de meurtre et d’argent, pour cette semaine, qui, si elle reste fortement prévisible, et a une forte sensation de déjà vu, est mieux développé que les précédentes. On a une forte idée de qui est responsable, de même que si on ne devine pas le lieu exact où se trouve l’argent, il est assez facile de comprendre où ils se trouvent, cependant, malgré cela, c’est bien plus travaillé, et la série semble donc se diriger tranquillement vers quelque chose d’un peu plus consistant. Il faut donc continuer dans cette direction.

avatarUn article de .
CaroleC
1 commentaire