The Mentalist - Red Brick and Ivy (1.10)
Sophie Miller appelle Patrick Jane pour lui demander son aide, alors qu’elle est soupçonnée d’avoir tué son collègue de travail et ancien mari.

Un homme de recherche est empoisonné, et son ex-femme est la première suspecte de la police. Or, cette dernière connaît personnellement Patrick Jane et l’appelle pour lui demander d’enquêter.

Nous mélangeons donc enquête et passé de Jane pour cet épisode, ce qui offre ainsi la possibilité d’explorer un peu plus le passé de l’homme, dans sa vie après la tragédie qui l’a frappé. Red John est à notre porte (après la pause, donc), mais avant de s’intéresser de plus près au serial killer, c’est sur la façon dont Jane a géré la mort de sa femme et de sa fille que nous allons nous pencher. On découvre alors qu’il a fait un tour dans un hôpital psychiatrique, et malgré le fait qu’il n’aime pas les psychiatres, justement, il croit en Sophie Miller, celle qui l’a aidé en ce temps là.

Apprendre que Jane a été dans une cellule capitonnée, étrangement, ne surprend pas, et cela est assez en accord avec le personnage, qui a l’occasion, au cours de cet épisode, de se montrer un peu moins joyeux, sans pour autant abandonner son sens de l’humour et son sourire.

L’enquête, dans son ensemble, manque un peu de consistance. Les suspects sont restreints, et nous virevoltons entre les  guest stars. On ne devine pas forcément qui est le coupable, on a pris l’habitude de se laisser guider par Jane, ce qui fait qu’on soupçonne la même personne que lui. Cela n’en reste pas moins assez prévisible. En fait, avec quelques minutes de concentration, les motifs sont aussi facilement trouvables au cours de l’épisode, car nous abordons des thématiques déjà éculées, sur le terrain de la recherche au cœur de l’université. Passé cela, on n’a pas réellement l’impression que l’affaire ne décolle, mais que le tout a plus été monté pour que l’on rencontre Sophie, et créer des interactions entre elle et Jane. Si l’équipe en pâtit, c’est Lisbon qui y gagne, étant pour le coup, plus proche de Patrick.

Un épisode qui aurait pu être bien plus intéressant avec une enquête plus fouillé, mais qui délivre quand même ce qu’on attend de la série, et offre surtout un peu d’éclaircissement sur le personnage principal.

Guest star : Elisabeth Rohm, Lawrence Pressman, John Aylward

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire