the mentalist 409

Vendredi 9 décembre 2011 à 11:48 | 1 commentaire | | | |

The Mentalist – The Redshirt (4.09)

par .

Quand la voiture d’une ancienne star de football explose, le CBI se rend sur les lieux du crime pour mener l’enquête.

The Mentalist se penche sur la mort d’une star de football à la retraite, mais décide, pour un peu d’originalité d’y mettre un twist : la victime est en vie !

publicite

C’est sur cette idée que tout l’épisode repose, Patrick Jane poussant tout le monde à laisser pour mort Doc Duggan, le fameux quaterback qui aurait dû perdre la vie dans une explosion. Au lieu de cela, c’est son assistant qui est mort, mais le nombre de personnes à le savoir est limité.

Le mentaliste compte alors exploiter sa « victime » pour en tirer le meilleur parti. Vu qu’il était la cible, il y a là une opportunité de pouvoir en savoir plus de façon qui se devrait d’être plus rapide. Pourtant, comme va judicieusement le pointer Lisbon, Duggan est aussi utile qu’un mort.

En fait, pour ce dernier, il s’agit surtout d’être confronté à ce que les gens pensent réellement de lui. Sans surprise, il est présenté comme un homme très imbu de lui-même et c’est ainsi qu’il se comportera dans les débuts. Le personnage évoluera assez rapidement, et si le fait qu’il soit en vie apporte finalement une dimension émotionnelle différente à l’histoire, il est quasi inutile pour l’enquête.

Celle-ci n’intéresse en fait pas beaucoup, malgré un Patrick Jane particulièrement impliqué. Il faut dire que les enquêteurs laissent de côté les deux suspects les plus évidents assez rapidement, ce qui n’aide certainement pas. Malgré tout, le consultant est tout fier de son coup et il est évident que cette affaire l’amuse à un certain point. Le problème dans cette histoire est que ce n’est pas vraiment contagieux. Malgré tout, quelques moments efficaces en ressortent,  à commencer par les scènes avec Cho – cela étant aussi le cas dans les échanges de ce dernier avec leur supérieur.

Cho se révèle d’ailleurs l’enquêteur de Lisbon le plus impliqué dans cette enquête, Van Pelt étant présente sans vraiment se montrer utile alors que Rigsby passe au tribunal. Cet éloignement est en fait une opportunité pour la série d’illustrer l’évolution de sa relation avec l’avocate Sarah Harridan. Le couple fonctionne assez bien, et c’est une histoire beaucoup trop inoffensive pour susciter des sentiments négatifs.

The Mentalist délivre un nouvel épisode convenable, avec un Patrick Jane suffisamment impliqué pour que l’histoire concerne un minimum même si l’enquête ne semble jamais totalement décoller.

Partager cet article

The Mentalist
publicite
55 queries. 0,704 seconds.