Après sa dernière rencontre avec Red John, Patrick n’est pas au mieux de sa forme et Lisbon est obligé de lui mentir pour le pousser à accepter d’enquêter sur la disparition d’un lobbyiste et la mort de son chauffeur.

The Mentalist est donc de retour avec une enquête tout ce qu’il y a de plus standard pour la série. Malgré ça, les évènements qui ont pris place dans le dernier season finale vont se faire sentir durant tout l’épisode.

Il faut dire que Patrick a toujours tendance à s’isoler quand Red John s’approche de trop. Cet épisode va plus ou moins servir à le remettre en route, en même temps que la saison.

L’enquête centrale va tourner autour de la disparition d’un lobbyiste et la mort de son chauffeur. Ce dernier n’est pas vraiment au centre des préoccupations politiques qui entrent en jeu, car la victime prioritaire est celle qui était riche et possédait une liste d’ennemis (même si tout le monde commence par prétendre qu’il était un ange).

L’intérêt ici semble d’introduire un nouvel échelon hiérarchique avec Gale Bertam, le supérieur d’Hightower qui se révèlera lié à la victime. Il ne serait pas surprenant de le revoir rapidement, car il s’inscrit assez bien dans l’évolution que suit la série depuis le changement de directeur à la tête du CBI. De plus, la nature même de l’agence pousse à ce que l’aspect politique entre en jeux régulièrement et Bertam pourrait donc aisément s’imposer là-dessus.

En tout cas, l’investigation, elle, va suivre un déroulement classique qui, par contre, mettra avant tout Lisbon en valeur, n’offrant que peu d’espace à Cho, Rigsby, et Van Pelt. Et ce n’est pas une mauvaise chose, car le duo Lisbon/Jane permet toujours de mettre en avant les problèmes d’ordre plus personnel que rencontre Patrick. Cela rappelle malheureusement que The Mentalist n’accorde jamais assez d’opportunités pour le développement de ses protagonistes.

Quoi qu’il en soit, trouver le coupable n’est pas bien difficile et les enjeux ne reposent pas complètement sur ce plan-là, mais ce n’est jamais totalement le cas. Cet épisode de reprise délivre en tout cas ce que l’on attend de la série, notamment au niveau de sa tonalité et de son personnage principal.