Le rendez-vous galant de Patrick Jane avec Kristina est interrompu quand l’équipe du CBI croit avoir affaire à Red John. Il est rapidement établi qu’il s’agit d’un copycat.

Pour la fin de sa seconde saison, The Mentalist ramène Red John, qui fut, depuis la mort de Bosco, complètement mis de côté.

Le serial-killer ne va pas tout de suite intervenir, car le meurtre d’une étudiante ne sera pas de son fruit. Il s’agira en fait d’un copycat. Si cela n’avait pas été exposé, on peut imaginer que le véritable Red John aurait pu ne pas se retrouver mêlé à cette histoire. C’était alors sans compter sur Kristina Frye, avec qui Patrick Jane a eu son premier rendez-vous.

C’est une étape difficile pour Jane, et il n’est pas prêt de s’y essayer de nouveau à mon avis, au vu de la conclusion de cette histoire. Il faut aussi dire que la confiance de Kristina va la pousser à commettre une erreur grave : elle va intervenir à la télévision. Là, Jane s’énerve, car cela fait directement référence à ses propres actions et ce qui a causé la mort de sa femme et de son enfant.

Kristina, malgré un conflit ouvert avec Patrick, va conserver son calme tout du long, celui-ci illustrant l’assurance de la médium, et clairement, il est difficile de la rejoindre là-dessus. En fait, elle parait complètement naïve, pour ne pas dire totalement stupide. Déjà, par simple respect pour Jane, elle n’aurait pas dû se permettre d’intervenir sur le sujet. La voir s’obstiner à dire que notre mentaliste a tort est pire que tout. Malgré toute la prétention de l’homme, Red John a toujours fait ressortir son côté le plus noir et torturé. Cela est accompagné de son envie de vengeance, mélangé à sa peur. S’il agit régulièrement avec une inconscience notable et souvent avec bien peu de respect pour autrui, ce n’est pas du tout le cas quand il s’agit de Red John.

Cette fois-ci, il se retrouve quelque peu coincé entre un copycat – dont le CBI a l’enquête -, le vrai Red John, et la disparition de Kristina. Si, malgré cela, l’épisode ne réussit que très moyennement à faire monter la pression (contrairement à des épisodes passés avec le serial killer), il y a une réelle impuissance qui en ressort. Cet aspect est intensifié par la première scène de confrontation avec Jane vers la fin.

C’est sans trop de surprises que la saison du Mentalist se conclut avec un épisode Red John. Celui-ci ne se révèle pas des plus concluants, l’affaire du copycat tombant quelque peu à plat. Patrick Jane étant limité dans ses mouvements et actions, cela empêche ce dernier de réellement donner le souffle nécessaire à l’épisode qui trouvera surtout la tension qu’il cherchait dans ses dernières scènes.