Le corps d’une adolescente est retrouvé sur la plage, et le CBI mène l’enquête.

Une petite fille trouve sur la plage le corps d’une adolescente. Alors que l’équipe de Lisbon enquête sur la jeune fille, Patrick Jane fait un château de sable. Cela permet de donner un peu de travail à tout le monde, mais cela sera temporaire.

On va vite retourner au duo Lisbon/Jane, les scénaristes sont pour le moment dans l’incapacité totale de trouver l’équilibre nécessaire pour exploiter comme il se doit les personnages du show.

Comme à son habitude, Patrick Jane se balade, grand sourire aux lèvres, balance ce qui lui traverse l’esprit, comme une évidence, et se fait frapper. Nous en sommes au troisième épisode, et il ne les attire pas, il les provoque. Cela ne le déstabilise pas le moins du monde, c’est même plutôt l’inverse. En fait, cela doit le faire rire. Il faut reconnaître que la décontraction du personnage et son aisance sont presque poussées à leur extrême. La sauce prend ou pas, mais même en aimant le personnage, la série gagnerait fortement à lui compliquer le travail, à se concentrer aussi sur les preuves, et à exploiter un peu plus les cartes qu’elle a en main.

Cette fois-ci encore, la conclusion est plus ou moins prévisible, on le voit venir d’assez loin. D’ailleurs, Jane a une méthode bien à lui pour éliminer les coupables. Il finit toujours par accuser quelqu’un à tort. C’est son style à l’évidence.

L’épisode se laisse donc visionner, continuant d’imposer sa formule. Malgré le fait que l’on soit au début de la série, on aimerait qu’elle prenne un peu plus ses marques, et qu’elle se risque sur des eaux plus obscures, quitte à échouer temporairement. Ainsi, on n’aura pas à lui reprocher de ne pas avoir essayé. Avec une saison assurée, on peut donc espérer que les scénaristes vont le faire.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire