The Mentalist - Russet Potatoes (1.18)

Quand un homme arrive à la police avec le corps d’une femme, et pense qu’il s’agit d’un sac de patates, le CBI se retrouve sur une enquête où le tueur hypnotise des innocents pour les faire agir à sa place.

L’hypnose a plus que sa place dans l’univers de Patrick Jane, vu qu’il la pratique lui-même, à un degré différent. Ainsi, nous voici avec un coupable maitre dans cet art, et 3 ou 4 suspects pour alimenter l’enquête.

Jane mène donc en grande partie la danse, distillant des informations quant à la force de l’hypnotisme, des dons qu’il faut avoir et de son utilisation. C’est une approche qui est plus originale que ce qu’on a l’habitude de nous servir sur la question, et qui colle parfaitement à la série.

L’enquête est assez basique, et une fois que l’on a passé au crible les suspects principaux, tout particulièrement quand on découvre que Rigsby a été hypnotisé, la conclusion coule de source, mais à ce stade de l’épisode, on se détache justement de l’investigation pour se concentrer sur l’agent du CBI, et montrer d’un peu plus près la force de l’hypnotisme. Jane cherche donc comment le désenvouter, après avoir fait une démonstration de l’abolition de la volonté que la technique implique, conduisant Rigsby a embrasser Von Pelt.  Ou comment enrichir une relation de couple qui ne doit pas avoir lieu. L’équipe créatrice joue beaucoup avec le duo ces derniers temps, et parvient toujours à bien s’en sortir. Bien sûr, cela ne pourra pas tenir 10 ans, mais à l’approche de la fin de la saison 1, on peut dire que cela a été rondement mené.

De même que cet épisode met tout le CBI en scène, donnant à chacun de quoi faire, de Lisbon à Cho, en passant bien entendu par Jane, qui réussit à ne pas trop dominer malgré le sujet. Un équilibre précieux au vu de la thématique, qui offre pas mal de sobriété (façon The Mentalist) à l’ensemble.

Russet Potatoes possède une enquête un peu trop simple, mais se révèle très agréable.

avatarUn article de .
CaroleC
0 commentaire