Le CBI enquête sur la mort d’un homme persuadé d’avoir été kidnappé par des extra-terrestres et dont le corps a été volé. Steiner, du bureau du coroner se sent responsable pour cela et décide d’aider Jane dans cette investigation.

Le CBI se retrouve donc à enquêter sur la mort d’un homme qui a été kidnappé par des extra-terrestres. Voilà une situation qui pouvait entrainer le mentaliste dans des eaux bien familières, mais le temps passe et les parodies de The X-Files ne sont plus vraiment à la mode. Cela n’empêchera pas les multiples références assez discrètes à l’univers de Star Trek. La plus grosse étant probablement la participation d’Ethan Phillips à l’épisode dans le rôle d’un personnage appelé Newsome KirkPhillips jouait Neelix dans la série Star Trek Voyager.

Cela dit, la thématique des kidnappings n’est que secondaire, permettant tout juste d’entretenir un très léger running gag au dépend de Cho. L’affaire se concentre sur un autre aspect, puisque le corps de la victime a été volé.

L’histoire explore alors plusieurs directions, une servant même à raviver le triangle Rigsby/Van Pelt/O’Laughlin. C’est toujours un peu risqué, car la partie « romance » de la série, tout particulièrement depuis l’arrivée d’O’Laughlin, ne délivre pas grand-chose d’intéressant. Ici, tout de même, la place de Rigsby est assez bien gérée et les évènements lui donnent l’opportunité de montrer ce qu’il vaut en tant que personne.

À côté de ça, Patrick Jane va se trouver un partenaire inattendu en la personne du Dr. Steiner, celui-là même qu’il adore tant énerver lorsqu’il se retrouve affecté à la même scène de crime que lui. Le duo sera un peu en retrait, étant régulièrement traité séparément du reste des protagonistes, mais il est toujours intéressant de voir des personnages récurrents s’imposer plus, surtout qu’ici, cela prendra une direction assez inattendue qui va apporter à l’épisode une tonalité peu commune et, heureusement, bien maitrisée. La fin installera une sorte de malaise qui montre que la série peut se révéler plus subtile quand les scénaristes le veulent vraiment.

The Red Mile est donc un épisode qui n’est pas fixé sur l’investigation, l’utilisant pour alimenter des histoires plus orientées sur les personnages. Patrick Jane est alors légèrement mis en retrait, même s’il a ses moments de gloires, ce qui n’est pas une mauvaise chose, tandis que le reste se montre assez bien maitrisé et réserve quelques surprises.