The Mentalist – Where in the World is Carmine O’Brien (4.06)

Lors d’une investigation sur le meurtre d’une chef de police, Lisbon trouve son frère sur sa route. Ce dernier est actuellement chasseur de primes et sa cible se retrouve à la tête de la liste des suspects.

Petite réunion de famille chez les Lisbon cette semaine, et c’est Henry Thomas qui endosse le rôle de Tommy, le frère de l’agent du CBI.

L’idée de l’épisode est que la grande sœur désapprouve le dernier choix de carrière de Tommy et tentera tout ce qui sera en son pouvoir pour le convaincre de faire demi-tour et de rentrer chez lui avec sa fille. Teresa veut être protectrice, bien qu’il lui faudra avouer à un que son rôle se doit d’être différent, qu’elle n’est plus en charge à présent, et qu’elle a peut-être tort. La route est dès lors pavée d’obstacles et ça nous permet de mieux comprendre le comportement maternel de Lisbon envers Jane – ce qui était surement le but, en plus d’offrir un petit aperçu sur cette vie familiale réduite.

Ce n’est pas pour autant la partie la plus importante de l’épisode, mais c’est certainement la plus notable, car le reste se présente sous la forme d’une investigation traditionnelle avec son lot restreint de suspects et sa panoplie de twists – la majorité étant planifiée par Patrick Jane en personne.

Le mentaliste est légèrement en retrait, mais il sera malgré tout assez présent pour mener la danse. Il trouvera en plus le temps de faire un écart afin d’assister Van Pelt dans une opération de redressage de torts, étant donné que les pourris se doivent de payer, toujours. Grace, justement, ne change pas de registre et reste alors aussi peu pertinente que précédemment, surtout qu’elle tend à devenir de plus en plus caricaturale. Sa relation avec Rigsby se calme tout de même légèrement, ce qui n’est pas un mal.

Sinon, notons que Cho est littéralement éjecté de l’épisode assez tôt et son absence se fait étrangement sentir sur le terrain.

En tout cas, il est assez évident de deviner qui est réellement le coupable, mais c’est relativement secondaire, puisque les personnages sont dispersés et ça permet à l’ensemble d’acquérir un rythme suffisant pour divertir.

De toute façon, comme je le signalais au début, Where in the World is Carmine O’Brien est un épisode pour Lisbon et c’est clairement là que se trouve son principal intérêt. On nous propose rarement d’entrevoir la vie privée des agents du CBI étant donné qu’ils n’en ont pas vraiment, c’est ainsi rafraichissant de voir que c’est pris en compte et même justifié pour l’occasion. Le reste est convenable, mais sans réelle épaisseur.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires