The OA : Un mystère emballé dans un mystère (pilote)

17 Déc 2016 à 18:30

Voilà plus d’un an et demi, Netflix annonça la commande de The OA, une série nous venant du duo Brit Marling/Zal Batmanglij. Étant donné la qualité de leurs précédentes collaborations, il y avait de quoi être intrigué par ce qu’ils préparaient. Malgré cela, le show n’a plus fait parler de lui, jusqu’à ce que le service de streaming décide de nous annoncer que la saison serait mise en ligne dans quelques jours.

On peut légitimement se demander ce qui peut motiver Netflix à adopter une telle tactique et, à voir le premier épisode de The OA, il se pourrait simplement que personne ne savait réellement comment la promouvoir. La meilleure solution était alors de juste créer un buzz en allant à contre-courant. Le bouche-à-oreille fera le reste.

Cela dit, Marling et Batmanglij ne font pas habituellement dans le conventionnel et cela ne change pas ici. On ne peut pas s’attendre à ce que la série ne divise pas. Netflix prend le risque, leurs usagers décideront.

L’histoire est celle de Prairie Johnson (Marling) qui réapparait 7 ans après sa disparition. À présent, elle se fait appeler The OA et n’est intéressée que par se connecter à internet pour savoir ce qui est arrivé à Homer (par Simpson…).

Ce premier épisode joue donc la carte du mystère, teasant d’autres mystères par la même occasion. Prairie était aveugle, The OA ne l’est plus. Cette dernière a des marques étranges sur le dos et parle de multidimensions.

Concrètement, OA est une jeune femme bizarre, mais d’une manière qui intrigue ceux qui la croisent. C’est là qu’entre en jeu Steve (Patrick Gibson), un adolescent de 17 ans qui a son lot de problèmes et qui va essayer développer une connexion avec OA.

Steve n’est que le premier. Il lui faut 4 autres personnes. Pourquoi ? Pour qu’elle puisse raconter son histoire.

Cette première saison débute en effet en promettant un récit. Ce pilote fait du teasing et cherche visiblement à briser les conventions pour affirmer son originalité (le générique arrive au bout de pratiquement heure !). Cela dit, c’est majoritairement Brit Marling qui donne envie de s’investir dans l’histoire, plus que la promesse de surnaturel et de twists improbables.

Avec The OA, on ne sait pas vraiment dans quoi l’on se lance et c’est assez tardivement dans ce pilote qui dure 1h10 que commence à naitre une réelle curiosité sur ce qui pourrait se cacher dans ce mystère informe que l’on nous présente.

Cela dit, comme pour les cinq qui se réunissent devant OA, on ne sait pas nécessairement ce que l’on fait là pour le moment, mais on nous promet des explications. Reste à voir si elles méritent vraiment d’être entendues, car ce premier épisode pose finalement peu de questions et nous demande surtout d’être intéressés par l’idée qu’il y en aura plus.

The East [Blu-Ray]
List Price: EUR 15,05
Price: EUR 9,99
You Save: EUR 5,06
Price Disclaimer
Tags : The OA Brit Marling moins...
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link