The O.C. : Il y a 15 ans à Newport Beach… Californiaaaaaa !

4 Août 2018 à 12:00

Il y a 15 ans de cela, en plein cœur de l’été, FOX lançait son nouveau Teen Drama intitulé The O.C. et, de manière totalement improbable, cela devint sans tarder un succès. Il faut dire que celle que l’on nomme Newport Beach en France proposait tout ce que l’on attendait d’une série de ce genre avec une pointe de second degré tellement assumée qu’elle a rapidement su rajeunir les poncifs pour leur donner une seconde vie.

Bien entendu, cela ne pouvait pas durer. On ne pouvait pas espérer que la série de Josh Schwartz conserve éternellement sa fraicheur et toute son énergie sur 4 saisons. Mais si elle est occasionnellement tombée dans le même piège que trop de séries de son genre, peinant à échapper à la surenchère et à ne pas succomber aux aléas de la routine, The O.C. pouvait compter sur ses personnages et de bons dialogues pour rester divertissante jusqu’au bout.

Étant donné l’âge de la série, nous célébrons après tout son 15ème anniversaire et elle s’est terminée il y a plus de 10 ans maintenant, rappelons l’histoire. Tout commence avec Ryan Atwood (Ben McKenzie), un adolescent vivant dans les quartiers défavorisés de Chino. Quand il se retrouve de nouveau dans les ennuis, son avocat Sandy Cohen (Peter Gallagher) décide de le recueillir et le ramène chez lui où son épouse Kirsten (Kelly Rowan) et leur fils Seth (Adam Brody) l’accueillent. Il débute alors une nouvelle vie à Newport Beach, une communauté de personnes aisées où il n’est pas à sa place. Rapidement, son amitié avec Seth se développe et il entame une relation avec Marissa Cooper (Mischa Barton) dont la vie de famille n’est pas non plus de tout repos.

Puisque nous sommes là pour une commémoration de The O.C., la suite de cet article est simplement une énumération non exhaustive de ce qui fait que cette série n’était pas comme les autres de son genre, en particulier au moment de sa diffusion.

Tout d’abord donc, ce qui fait la différence entre The O.C. et la majorité des shows de ce genre, c’est que le cœur de la série est finalement l’amitié entre Ryan et Seth, et par prolongement la famille Cohen. Seth était le geek de service avant que cela ne soit la mode, Ryan était considéré comme étant un rebelle au point de départ, mais il était en réalité assez proche de Seth et leur relation est rapidement devenue solide.

The O.C. était bien de son temps et, en 2003, la scène musicale indépendante était en plein essor. La série a fait de Death Cab for Cutie un groupe populaire et, surtout, changea le type de musiques que l’on entendait dans les séries.

Enfin, qui pourrait oublier Rooney ?

Dans le même registre, qui ne se souvient pas de l’utilisation de « Hide & Seek » d’Imogen Heap (spoiler) ou de la désormais célèbre reprise de « Forever Young » par Youth Group ?

The O.C. est également bien connue pour ses nombreuses références pop culture, notamment en connexion avec l’univers des comic books — une fois de plus, avant que cela ne soit la mode — et sans surprise le cinéma, d’une apparition de George Lucas à un épisode Risky Business

Bien entendu, ce qui comptait dans The O.C., c’était les personnages et, au-delà de Ryan, Seth, Summer et Marissa, il y en avait des mémorables, à commencer par Julie Cooper (Melinda Clarke), la mère de Marissa et Kaitlin (Shailene Woodley/Willa Holland), qui était aussi incorrigible qu’égocentrique, capable de tout pour protéger sa position de privilégiée et surtout l’argent qui va avec.

Julie n’était pas une bonne mère de famille (Kaitlin a-t-elle eu son poney ? Je ne m’en souviens plus), mais cela ne veut pas dire que tous les parents étaient comme elle. En fait, l’une des grandes qualités de The O.C. est d’aller dans une direction qui était à l’opposé des autres Teen Dramas dans lesquels les parents sont le plus souvent totalement inexistants. Ici, nous avions les Cohen. Un couple soudé malgré leurs différences, toujours à soutenir leurs enfants et à les aider, offrant un foyer stable et chaleureux. Ils avaient plus à proposer qu’une grosse quantité de bagels et leur immanquable célébration de Chrismukkah.

Enfin, il ne faudrait pas oublier Taylor Townsend (Autumn Reeser), mais nous lui avons déjà consacré un article entier.


Comme je le disais, cet article n’est de toute façon pas exhaustif. The O.C. n’a duré que 4 saisons, mais elle ne manque pas de moments mémorables et son influence sur le genre est encore visible aujourd’hui. Sur ce, bon anniversaire.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires
Le Geektionnaire des Séries TV
Nous l’avons écrit et vous pouvez désormais le lire. Cet abécédaire des séries contient près de 900 entrées passionnantes.
Commandez-le !
(19.95€ prix conseillé)
close-link