Il semble que l’intrigue fil rouge de cette courte saison soit la menace de licenciement qui règne dans l’entreprise. Evidemment, cette nouvelle ne réjouit personne, surtout pas Michael qui ne souhaite être un Donald Trump, en citant la célèbre phrase de The Apprentice : You are fired !

Dans cette optique il décide de booster le moral de ses troupes par la célébration d’un anniversaire. Hélas, comme lui fait remarquer Pam, le prochain anniversaire est dans un mois, et il s’agit de Meredith.

Il en faut plus que ça pour faire changer d’avis Michael qui demande alors au très officiel Comité d’Organisation des Fêtes (composé de la très coincé Angela, de la très timide Phyllis et de Pam) de planifier l’événement. Ayant vu plus que cette saison, je me permets d’ajouter qu’outre les réunions intempestives et injustifiées de Michael, l’organisation de fêtes est un autre des gimmicks de la série puisqu’en 4 ans beaucoup ont eu lieu. On se demande comment ils trouvent le temps de travailler !

Dwight, de son côté, effrayé de perdre peut-être sa place d’employé et son titre d’Assistant du Directeur Régional (bien qu’il tente de le déformer, sans succès, en inversant les termes pour donner : Directeur Régional Assistant) Il propose ainsi à Jim (une première entre les frères ennemis) une Alliance (d’où le titre de l’épisode)

Evidemment, la tentation est trop grande pour Jim (de jouer encore un tour à ce pauvre Dwight), et accepte ce pacte. A peine sceller, Jim s’en retourne auprès de Pam pour lui faire part de cette grande information. On va les suivre ainsi entre les réunions stratégiques secrètes et les pseudos infiltration de Jim auprès de certains salariés.

En attendant que la party ait lieu, Michael se met en quête de la carte d’anniversaire parfaite… Tout un programme ! Alors qu’il tente de trouver une inspiration, Oscar, un des comptables, vient lui demander s’il veut faire un don pour une association sur les maladies cérébrales dont fait parti son neveu. Celui ci accepte avec joie (et surtout devant les caméras) de donner 25 $ (soit beaucoup plus que la majorité). On apprendra plus tard qu’il s’agit d’un « marathon charité » et que chacun donne en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Ainsi Jim estime à 50$ son don pour une moyenne de 3$ et félicite Michael d’avoir mis autant !

Le plan diabolique de Pam & Jim se met en place. Celle-ci confie à Jim, non loin de Dwight, qu’une réunion secrète est prévue, pendant la fête d’anniversaire, entre une autre Alliance. Ni une, ni deux Dwight se « sacrifie » et se fait enfermer, volontairement dans un carton, par Jim, afin de les espionner…

Vient alors le moment de lire les cartes et mot d’anniversaire, alors que Stanley y a écrit un texte avec une pointe d’humour, et que Pam lui dit qu’elle est la meilleure, Michael n’a pu s’empêcher de faire un rapprochement douteux entre l’âge et les rumeurs de licenciements (« Espérons qu’on vous vire seulement les années« ) Pensant que personne n’a saisi sa blague, il décide alors de lire ses brouillons. Vous imaginez le pire.

Pour finir, Jim a prévu une dernière ruse pour Dwight. Il fait partager ainsi à Pam son idée : envoyer Dwight espionner la branche de Stanford, sous couvert d’une nouvelle identité (comprenez teindre les cheveux, ce qu’il fera !) Malheureusement pour lui, Rob, le petit-ami officiel de Pam les surprend entrain de rire et reproche alors à Jim d’avoir été trop près de sa dulcinée… Poor Jim.

Voici donc un épisode classique de la série que l’on fera entrer dans la catégorie des loners. Rien n’avance réellement mais les relations entre les personnages, autre que Michael, y sont plus développés. Ainsi il y a fort à parier que l’on verra encore beaucoup le trio diabolique : JimPamDwight !

avatarUn article de .
0 commentaire