Quand Holly mène un séminaire sur l’éthique, elle ne se doute pas à quel point la branche de Scranton ne l’est pas. Jim compte le temps perdu de Dwight.

Retour aux 20 minutes pour The Office avec un épisode qui rétrograde de la cinquième à la première vitesse (quelle belle métaphore avec le Salon de l’Auto)

Holly doit préparer sa première formation qui aura pour thème : l’éthique au travail. Vaste sujet pour Dundler/Mifflin, autant dire qu’elle a du pain sur la planche ! Fidèle à la stratégie mise en place avec Jim (faire ami/ami avant de se sauter dessus), Michael lui apporte un soutien de poids étant donné sa grande expérience (sic !) de conférencier. Mais les choses tournent vite au vinaigre et la pauvre Holly, dépassée, doit laisser place au Boss pour attirer les regards et l’attention.

Comme d’habitude, ça dérape et Michael décide de passer de la théorie à la pratique en demandant à ses employés de raconter leurs actes les plus répréhensibles qu’ils ont faits, sous couvert d’une immunité, factice.

Après quelques révélations mineures, Meredith (sous le coup de l’alcool ?) révèle qu’elle couche avec un fournisseur en échange de rabais. Passée la surprise, Holly, malgré sa bêtise congénitale, ne peut pas laisser passer et décide de contacter le siège de la firme. Malgré ses arguments, elle doit faire face à un chef des Ressources Humaines peu scrupuleux qui préfère laisser faire la poivrote tant que cela profite à l’entreprise.

Du côté du couple Jim/Pam, leurs fiançailles sont officialisées, mais ne provoquent guère l’enthousiasme du bureau qui pensait que la chose était déjà faite.

Un épisode sans grande surprise, dans la moyenne basse de ce que la série a pu nous offrir. C’est un peu la douche froide après l’excellent season premiere, mais comme c’est The Office, on pardonne face aux talents des acteurs et à quelques très bonnes scènes (Dwight et Battlestar Galactica)

avatarUn article de .
0 commentaire