Michael aide Holly à déménager. Pam découvre que la firme de Scranton est vraiment à part et Dwight se retrouve dans un nouveau duel face à Andy.

Arff, ce n’était vraiment pas génial. Pourtant, avec le départ d’Holly, il y avait de quoi rendre l’épisode inoubliable.

Holly est transférée dans une autre branche de la société depuis que le siège a pris connaissance de sa relation avec Michael. Bien qu’ils tentent de faire bonne figure, les deux craquent et mettent fin à leur relation. Cette intrigue est clairement la meilleure de tout l’épisode. Tout d’abord parce que le couple Michael/Holly est formidable, je ne le dirais jamais assez, leur alchimie et leur duo fonctionnent à la perfection. Le départ d’Amy Ryan (provisoire je l’espère) ne laisse guère de chance à Michael de trouver une partenaire de ce calibre, et toutes les autres prétendantes vont paraître bien fades à côté.

Le problème principal de cette intrigue de 6 épisodes, c’est justement qu’elle ne dure que 6 épisodes. Tout va très vite, trop vite, dans cette relation qui pourtant fonctionne. Du coup, on passe d’un calin à un troisième rendez-vous, et de ce rendez-vous à la mutation du personnage.

Face à cette intrigue qui occupe tout l’espace, les autres membres du bureau sont totalement éclipsés (malgré un hilarant teaser de 2 minutes sur les costumes d’Halloween avec en tête Creed Joker et Pam Hitler), sauf Pam qui a l’honneur de rencontrer les deux frères de Jim (dont l’un pourrait être son père) et un très mauvais duel entre Dwight et Andy qui ne mérite pas que je m’étende dessus.

Pour Pam, c’était une très mauvaise idée et la pseudoblague faite à Jim ne marche pas.

À oublier rapidement, et conseils aux scénaristes : bring back Holly et Pam !

Meilleur Moment : la chanson du RoadTrip avec Darryl en très bon guest

avatarUn article de .
0 commentaire