Enfin ! Enfin la rentrée, la vraie, celle qui commence fin septembre ! Oubliez les Gossip Girl, Prison Break et autres Ninotouoino ! Il faut être bien plus patient pour obtenir de la qualité, et avec The Office, au moins, on n’est jamais déçu !

Mais je dois vous l’avouer, j’avais quelques craintes sur le retour des employés de Dunder-Mifflin.

Primo, la série revenait avec un double épisode ; vu le succès qualitatif moyen de l’an passé, où le rythme n’était pas très bien géré, j’ai maudit les producteurs de céder encore aux sirènes de l’argent et de l’audimat.

Secundo, même si la série était toujours très sympathique et de bonne qualité, la saison 4 a vu les personnages trop souvent s’aventurer ailleurs, délaissant le fameux bureau et ses intrigues.

Tertio, malgré un excellent final, l’avenir de Michael Scott était ruiné avec la grossesse de Jan.

Après avoir vu cet épisode, tous mes doutes se sont envolés (pour le moment en tout cas), car nous avons là un excellent season premiere. Alors que la série nous avait habitués aux ellipses d’été, ici, nous passons juillet et août avec toute l’équipe. La direction de Dundler-Mifflin a lancé un concours et offre à la branche ayant perdu le plus de poids, 5 jours de vacances supplémentaires. Tout au long de l’épisode, les Scrantoniens vont tenter, sans véritable succès, de maigrir. Seuls Andy (pour être parfait lorsqu’il se montrera nu à Angela), Kelly (qui a ingurgité un faux vers solitaire, hilarant), Stanley, Creed et Michael se lancent réellement dans la compétition, ce qui a le don de les agacer. Forcément, Phillys et Kevin sont les cibles de tous les regards, de par leur forte corpulence (ce qui donnera lieu à une célèbre réunion d’information). Alors que Dwight abandonne Phyllis à 8km du bureau pour qu’elle perde du poids (hilarant, x2), Angela ne sait plus où donner de la tête entre son amour de toujours, Dwight, et Andy qui l’agace beaucoup, mais lui plaît quelques fois.

Comme prévu, Pam part à New York pour un stage de dessin/design de 3 mois. La plus belle relation amoureuse actuelle va-t-elle survivre à cet éloignement ? Difficile de répondre, tant les scénaristes soufflent le chaud et le froid. Beaucoup avaient regretté que Jim ne fasse pas sa demande lors du finale, mais je pense que la scène à laquelle nous assistons vaut 100 fois mieux. C’est touchant, intime, beau, drôle ; bref tout ce qui résume Jim/Pam. Mais celle-ci se fait de nouveaux amis et la lumière est mise sur un nouveau camarade…

Pam en stage, le bureau ne pouvait pas rester sans assistante. Ronni ne va pas faire long feu sous le poids de Michael (hilarant, x3) et le Best Boss va faire appel à la boîte d’intérim pour la remplacer. Surprise, Ryan est de retour… par la petite porte. Finalement, la justice a dû le relâcher et le jeune homme doit ravaler sa fierté devant ses collègues médusés.

Aperçue dans le dernier épisode, Holly, incarnée par la géniale Amy Ryan, reste encore un peu à Scranton. J’avais vraiment peur qu’elle ne revienne pas tant elle avait illuminé l’épisode de l’année dernière. Là encore, c’est une réussite et Michael a probablement enfin trouvé son âme soeur. J’espère qu’elle restera longtemps, ne serait-ce que pour la revoir rapper (hilarant, x4) ou se tromper sur ses collègues (avec Kevin, hilarant x5; avec Oscar, hilarant x6)

Vous l’avez compris, cet épisode est une totale réussite et The Office prouve ici qu’elle est une (pour moi la meilleure) des meilleures séries comiques en diffusion. Injustement snobée lors des derniers Emmy, la série aura le droit au post-Superbowl cette année, ce qui je l’espère la propulsera encore plus sur le devant de la scène.

N.B  : Et j’aurais pu lister toutes les fois où j’ai éclaté de rires, toutes les blagues et tous les coups, mais le mieux reste que vous le découvriez par vous même !

avatarUn article de .
4 commentaires