The Originals a reconnu son problème et est allée de l’avant

The Originals (1x16)

Tout d’abord, un peu de contexte. Série dérivée de The Vampire Diaries qui se centre sur les survivants de la famille Mikaelson, les premiers vampires, The Originals nous entraine dans les rues de la Nouvelle-Orléans. Là, nous retrouvons donc Klaus (Joseph Morgan), l’hybride vampire-loup-garou, qui décide de reprendre le pouvoir qui est désormais entre les mains de Marcel (Charles Michael Davis), son ancien protégé.

La ville a bien changé depuis que Klaus, Elijah (Daniel Gillies) et Rebekah (Claire Holt) sont partis et ils ne sont plus vraiment les bienvenus. Néanmoins, ils vont restés, car ils doivent protéger Hayley (Phoebe Tonkin) qui est enceinte du bébé de Klaus. S’en suit une longue série de manigances menées par les vampires, les loups-garous, les sorcières et les humains afin de gagner le pouvoir et d’éliminer les autres factions.

Les alliances se défont plus vite qu’elles n’ont pu être négociées. Chacun connait les faiblesses de l’autre et les utilise amplement. Klaus menace de tuer tout le monde, et ce, de façon presque constante – et s’exécute de temps à autre. Des innocents périssent, des monstres persistent. Les coups bas s’enchainent et la danse se répète inlassablement au rythme des trahisons… et elles sont nombreuses.

Il est indéniable que The Originals n’est définitivement pas The Vampire Diaries, ce qui est une qualité certaine pour un spin-off de ne pas trop ressembler au show dont il est originaire. Le souci est qu’elle semblait condamnée à aller nulle part à cause d’un problème qui est lié à ses héros.

Ils sont réellement immortels, une seule arme peut les tuer et leurs ennemis ne la possèdent pas. Le plus grand risque qu’ils courent est qu’ils s’entretuent, ce qu’ils tentent de faire occasionnellement. Il est donc nécessaire de placer les enjeux ailleurs, mais ce n’est pas si évident que cela quand on joue avec une dynamique redondante. Pour résoudre le problème, il fallait commencer par reconnaitre son existence et cela se produit dans l’épisode 16 de la première saison.

Klaus : It was Mikael who ruined me.
Rebekah: He ruined me, too. That’s what you forget. Centuries later, each of us is broken… you with your anger and paranoia, me with my fear of abandonment… and poor Elijah… he dedicates himself to everyone but himself. We are the strongest creatures in the world, and yet was are damaged beyond repair. We live without hope, but we will never die. We are the definition of « cursed »… always and forever.

Klaus, Rebekah et Elijah sont condamnés à souffrir de leur immortalité qui les a poussés à s’enfoncer dans les zones obscures de leur psyché, et ils n’en sont jamais ressortis. C’est un constat dramatique, mais c’est aussi un aveu libérateur, car les Mikaelson s’en prennent au Monde pour tenter de ne pas reconnaitre leurs problèmes – et ce n’est pas productif.

À partir de là, la saison pouvait simplement replonger dans ses routines et, d’une certaine façon, c’est ce qui s’est produit. Les trahisons n’ont jamais cessé, les manipulations non plus. La différence est que Rebekah a décidé qu’il était temps pour elle de se soigner et d’essayer d’être heureuse, ce qui poussa ses frères à réviser leurs propres visions des choses. De là, une nouvelle dynamique est apparue progressivement et sauva la fin de la saison de l’ennui qui guettait fortement.

Nous avons ainsi eu le droit à de la prise de risques et, surtout, à du danger qui était réel. Klaus et Elijah ont enfin des faiblesses que les scénaristes exploitent, et avoir des héros capables d’être plus que ce qu’ils étaient au départ fut un accomplissement notable.

Bien entendu, il faut espérer maintenant que la saison 2 de The Originals réussira à enchainer sur ce qui a été accompli à la fin de la première, mais cela ne devrait pas être trop difficile dans un premier temps, car de nouveaux enjeux imposants se sont dessinés. Les Mikaelson ont plus qu’à continuer à travailler sur leurs névroses pour poursuivre leur évolution, puisqu’une série ne parvient plus à avancer de nos jours quand ses personnages principaux font du surplace.

Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link