Les fêtes de fin d’années sont là et s’annoncent riches en cadeaux, car Homer aime fêter Noël. Quand son bonus va être supprimé et après que Marge ait dû dépenser leurs économies pour réparer une erreur de Bart, Homer doit tout faire pour gagner de quoi offrir des présents à sa famille.

Nous terminons notre semaine spéciale Noël en faisant d’une pierre deux coups, car c’est l’occasion de faire le « pilote rétro » de The Simpsons. Techniquement parlant, Simpsons Roasting on an Open Fire (aka The Simpsons Christmas Special) n’est pas le premier épisode de la série qui fut produit, mais c’est le premier qui fut diffusé un 17 décembre 1989 sur FOX. Mais, comme vous le savez, la famille Simpson commença ses aventures dans The Tracey Ullman Show avant de devenir une série indépendante, ce qui fait que ce pilote n’a pas besoin de s’occuper des présentations et, pour le coup, le fait qu’il n’ait pas été le premier épisode produit ne change rien.

Quoi qu’il en soit, retournons aux origines de ce show légendaire.

Premier constat, la société a changé, The Simpsons aussi. Si on passe outre l’animation et le design qui ont vraiment évolué depuis son lancement, la série n’avait pas le même ton, ni la même approche de ses personnages. À moins que ça ne soit l’effet Noël.

Il y a quelque chose qui ressort véritablement et qui s’est réellement estompé avec le temps, c’est le fait que les Simpson sont des représentants de la Middle-class américaine et, les voir lutter à la veille de Noël pour trouver non pas des cadeaux, mais de l’argent pour en acheter, ça a un impact indéniable. Cela dit, la série était bien moins satirique à ce moment-là qu’elle ne pourra l’être par la suite. C’est probablement dû au fait que les personnages et l’environnement dans lequel ils évoluent ne sont pas encore entièrement codifiés. Il y a alors une légère touche de réalisme qui affecte avant tout les liens entre les protagonistes.

Ce Christmas Special nous montre donc un Homer qui est prêt à se ridiculiser dans le but de gagner de quoi rendre heureuse sa famille, et ce, dans le secret pour pouvoir maintenir l’illusion que tout va pour le mieux, surtout à ce moment de l’année. Quand Bart le découvre, il l’encourage, comprenant la position de son père, mais vu qu’il a 10 ans et qu’il est Bart Simpson, il croit que ce qui se passe dans les films dans ce genre de situation peut également lui arriver à lui. Et si ses espoirs ont failli être brisés, un miracle de Noël se produira – je ne révèle pas tout pour ceux qui ne l’ont jamais, mais disons qu’un personnage à 4 pattes est introduit – apportant toute la joie et le bonheur que la famille pouvait espérer, même si cela n’a pas la forme attendue. La morale est dans l’esprit des fêtes et ce premier épisode se conclura dans l’ambiance et en chanson.

Ce premier contact avec la famille Simpson s’est donc fait dans l’esprit de Noël, mais on peut lui reconnaitre qu’à défaut d’avoir la force qui viendra habiter la série par la suite, il y a beaucoup de petites choses déjà présentes, notamment au niveau des routines comiques. Sur le plan de l’humour, on peut dire que l’âge n’aide pas, tout particulièrement au niveau visuel, mais certains moments parviennent à faire sourire sans forcer.

Bon Noël.