The Sarah Connor Chronicles – Pilot (1.01)
Sarah Connor et son fils John se retrouvent seuls dans un monde hostile et complexe, après être venus à bout du Terminator. Ils fuient la loi et doivent combattre des ennemis en provenance du présent comme du futur. Sarah décide alors qu’il est temps de cesser de courir et d’affronter ses assaillants de face.

L’épisode commence 2 ans après les évènements qui se déroulent dans le film Terminator 2. Je ne vais pas perdre mon temps à faire un petit historique de l’univers Terminator, je ne pense pas que ce soit nécessaire, et si vous ne connaissez pas, ne vous gênez pas pour regarder.

Sarah et John repartent sur la route. Un Terminator est après eux, et une Terminator est avec eux. Question modèles, on semble être proche du T-800, et cela, surement pour une histoire de budget. Il y a des insinuations qui laissent à penser que Cameron, interprétée par Summer Glau, serait plus évolué que le T-800, je suppose que cela sera développé dans la suite.

Skynet est donc de retour, mais après la mort de Miles Dyson, on ne sait pas qui a repris ça en main. Logiquement, personne n’aurait dû, mais il faut croire que ce n’est pas le cas. Dans cette nouvelle version, John Connor est un peu une chochotte, du coup, il demande à maman de faire le ménage. Sarah Connor, toujours prête à dégainer pour sauver son fils, repart en chasse. Une fuite impossible qui les poussera vers une solution extrême, solution qui lance plante le décor de la suite des aventures.

Nous voilà donc avec une introduction faite de scènes d’actions, de références et une mise en place des enjeux de la saison, voire de la série. Le pilot remplit donc sa fonction première, et nous voilà armés pour suivre la série. Côté casting, le choix de Lena Headey fut assez juste. Elle nous donne une Sarah Connor dans la lignée de sa version cinéma. Thomas Dekker suit plus le John Connor de Terminator 3 que celui interprété par Edward Furlong dans Terminator 2. Un peu décevant, surtout que l’acteur n’est pas très charismatique, mais il entre, semble-t-il dans ce que l’on attend de lui. Côté Terminator, aucun des acteurs n’arrive à la cheville de Schwarzie ou de Robert Patrick. Ils ne sont pas toujours convaincants, surtout quand Summer Glau sort sont « come with me if you want to live« , moi, si j’avais été John, je serais parti en courant dans l’autre sens. L’actrice va devoir faire quelques efforts dans la suite.

Pour ce qui va venir après, et bien, nous aurons un aperçu dès demain. Je ne serais pas surpris de réentendre parler de Miles Dyson, car sur la photo que l’agent Ellison montre, l’acteur n’est pas Joe Morton qui jouait le rôle dans le film. J’ai même cru reconnaître Phil Morris, mais je ne le parierais pas.

The Sarah Connor Chronicles s’annonce comme une série d’action correcte, mais il reste à voir si elle réussira à assumer ses ambitions. La franchise Terminator a beaucoup de fans, et la grève aidant, la série devrait réussir à trouver son public assez facilement. Reste donc à espérer que le divertissement sera de qualité d’un bout à l’autre. D’ailleurs, j’aimerais bien que la série me surprenne, sur la FOX, ce n’est pas arrivé depuis longtemps.

Pour ceux qui ont vu la version dite préair de l’épisode, un changement de casting intervient, Dean Winters remplace Tim Guinee, sinon, pour le reste, disons que l’épisode est finalisé, mais qu’il n’y a pas d’autres modifications majeures.