Sarah est malade et fait des rêves qu’elle a du mal à comprendre. Pendant ce temps, Cameron et John retournent au Mexique pour bruler le corps de Cromartie, mais il ne le retrouve pas. Jesse appelle Derek, car elle a mis la main sur un possible agent de Skynet.

Cet épisode fait suite directe au précédent, enchainant sans tarder sur la disparition du corps de Cromartie. Ce dernier nous sera remontré à la fin, histoire d’appuyer une fois de plus sur la faiblesse des Connor, ou au moins, montrer qu’il devrait laisser Cameron faire ce qu’elle doit faire. Cette dernière parait toujours de plus en plus bizarre, car elle améliore encore et toujours son mimétisme de l’être humain. Elle affine ses réponses et ses expressions corporelles de manières parfois maladroites, mais la volonté qu’elle y met est effrayante. Le pire étant qu’autour d’elle, personne ne semble plus vraiment faire attention à son comportement légèrement excentrique, alors qu’elle a clairement des plans bien à elle, cachés dans la puce qui lui sert de cerveau.

En attendant, il y a un corps de Terminator en perdition et Sarah qui divague à cause de la fièvre. Pour l’occasion, elle retourne voir le Dr. Sherman. Celui-ci n’aura peut-être pas les réponses qu’elle cherche, car après tout, elle ne semble pas véritablement sûre de ce qu’elle veut l’entendre dire. L’épisode va bien mettre en avant le fait qu’elle agit de manière humaine en voulant protéger des personnes en détresse, mais elle doute du fait que cela soit toujours la meilleure solution. Après tout, la dernière personne qu’elle a épargnée a failli lui coûter son fils.

Cette partie, très portée sur l’introspection, n’est pas dénuée d’intérêt, loin de là, mais elle manque un peu de rythme. Bien que disserter sur les tenants et aboutissants des visions peut sûrement donner un autre sens à l’épisode, il y a un autre thème d’abordé qui mérite que l’on s’y attarde.

Jesse va arrêter les bains de soleil après être tombé sur Fisher (interprété par Richard Schiff), un traitre qui aida Skynet. Elle appelle Derek qui lui, ne le reconnaît pas. C’est là que ça cloche, car il le connaît très bien vu que Fisher l’a torturé durant des mois. Tout ceci nous dirige irrémédiablement vers quelque chose qui a éternellement été repoussé jusqu’ici dans la série : la modification du futur. Véritablement explicitée ici, cette idée pourrait donner à la série beaucoup d’opportunité de développement, mais surtout, cela pourrait créer des situations inédites dans toute la saga. Ici, nous allons finir par découvrir comment le futur fut changé, mais qu’est-ce que Sarah, Derek et les autres ont déjà changé ?

Le thème est assez vaste et on peut surement compter sur l’équipe créatrice de la série pour venir nous embrouiller encore plus avec ça dans les prochains épisodes.

Parfois un peu trop lent, et même, occasionnellement, trop cryptique, cet épisode fait une nouvelle fois beaucoup réfléchir et son titre : Complications, n’est pas exagéré, car la suite ne s’annonce pas des plus faciles pour Sarah et sa famille.