The Sarah Connor Chronicles – Earthlings Welcome Here (2.13)

Sarah, toujours obsédée par les trois points se rend à une convention regroupant des observateurs d’UFO. Elle va se lancer à la recherche d’un blogueur qui semble en savoir long. Riley aide John à décorer sa chambre, mais Cameron doute d’elle.

Sarah Connor arrive à sa mi-saison et ne reviendra pas avant… février. Pour nous faire patienter, on nous réserve une fin avec 2 personnages clés au sol, perdant du sang. Cela est plutôt frustrant, non pas parce que l’on se dit que l’on n’aura pas la suite avant plusieurs semaines, mais parce que l’épisode ne fournit pas ce que l’on était en droit d’attendre d’un épisode de mi-saison.

On commence par Sarah se rendant à une convention d’observateurs d’UFO. L’idée est intéressante, car ces gens voient beaucoup de choses, mais ne les interprètent pas comme il se doit, manquant souvent d’éléments pour vraiment tout comprendre. Une bonne place où chercher une réponse. Les trois points, l’obsession de Sarah, mais pas seulement, car nous allons rapidement trouver une signification à cela, car d’autres cherchent la même chose, mais ne le savent pas. La rencontre avec Eileen va tout changer et nous mener sur une autre pente, celle qui rappelle à Sarah qu’elle n’a pas toujours été une guerrière, qu’elle a aussi été une serveuse. On ne plonge pas totalement dans la crise identitaire, mais vu son état mental et les derniers évènements, il n’est pas étonnant de la voir songer à ce qu’aurait pu être une vie sans savoir.

Cette relation nous mènera vers des réponses. Le souci, c’est que cela est bien trop mis en scène, ce qui enlève beaucoup de spontanéité. La révélation finale sur ce qu’était vraiment les trois points était prévisible dès le début de l’épisode. Résultat : on reste dans l’expectative avec l’impression que ça ne fait que commencer, alors que c’est la fin.

En parallèle, on va apprendre quelques détails supplémentaires sur Riley. Qui elle est vraiment et sa relation avec Jesse, le tout en flashbacks. Bien que cela est un certain intérêt non négligeable, il y a trop de passivité qui entoure cela. Il va falloir qu’elle dise la vérité à John, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

Pour finir, après quelques réflexions, Ellison décide d’accepter la proposition de Weaver et commence l’éducation de John Henry.

Il y a de l’action, quelques révélations, Sarah et Riley finissent à terre, mais sorti de tout ça, nous avons un épisode assez maladroit qui peine à délivrer l’intensité qui lui est nécessaire, ce qui nuit à l’impact qu’auraient dû produire les évènements de fin d’épisode. La série nous a habitué à ne pas précipiter les choses, mais pas à trainer des pieds pour autant. C’est malgré tout ce que nous avons là. Dommage. La suite, en 2009.