Après l’explosion de la jeep, Cameron est déprogrammée et part à la chasse de John et Sarah. Charley et Derek partent à leur recherche. L’agent Ellison doit faire face aux suites du massacre du motel. Le Turk est acquis par une mystérieuse femme d’affaires.

Après une introduction permettant aux nouveaux spectateurs de se mettre dans l’ambiance, on reprend la série là où on l’avait quitté, avec la jeep qui explose avec Cameron au volant. Cette dernière va donc être déprogrammée par le choc et nous revoilà partis pour une course poursuite.

Il semble assez clair que l’épisode que nous voyons est éloigné de ce qui aurait été fait si l’a grève n’avait pas interrompu la production de la fin de la précédente saison. Il faut donc vite de débarrasser des intrigues les plus faibles pour en lancer d’autres d’envergures pour la saison. De ce côté-là, ils font assez fort avec la scène de conclusion qui place la barre assez haute côté enjeux.

Pour Cameron, le fait de la faire tourner mal pour la remettre dans le droit chemin une demi-heure plus tard laisse un peu perplexe sur ce qui va être fait avec le personnage. Même si cela ne provoque aucun changement pour elle, elle était déjà assez borderline en saison 1, c’est sur John que l’impact de cet épisode va être le plus important, et pas que sur son style capillaire. Le futur leader de la résistance de l’humanité contre les robots tueurs a tué son premier homme aujourd’hui. Enfin, c’est ce que l’on comprend, même si rien n’est explicité au premier abord, on nous le fait comprendre assez clairement. Cela l’a changé au point qu’il semble avoir perdu un peu de sa détresse, enfin, suffisamment pour commencer à montrer de la personnalité et d’entamer une véritable émancipation.

Bien entendu, son cerveau ne s’est pas développé tout d’un coup, et on reste dans la logique du personnage jusqu’au bout. Il va faire une chose qu’il ne devrait pas faire, que tout le monde, même Cameron, pense qu’il n’aurait pas dû faire. Sa première décision de leader s’est bien conclue, mais aura-t-il autant de chance la prochaine fois ?

Pour l’agent Ellison, difficile de savoir ce qui lui sera réservé, étant donné qu’il n’est en vie que pour être utile à Cromartie, car ce dernier pense que l’agent le mènera à John. Même s’il commençait à y croire, l’agent du FBI doit maintenant vivre avec cette nouvelle réalité qu’il a toujours crue impossible. On se doute qu’il va maintenant agir de manière très différente, et il peut donc être source de surprises pour la suite.

Pour finir, cet épisode mise beaucoup sur l’action, mais n’oublie pas de faire son travail de construction scénariste. Les détracteurs de la série peuvent donc s’abstenir, car on retrouve bien la série que l’on avait laissée. Les scénaristes nous montrent qu’ils ont beaucoup d’ambition pour cette deuxième saison. Reste à voir ce que ça va donner, mais je suis assez confiant.