Derek et Sarah partent rejoindre Charley dont la femme a été kidnappée par Cromartie. John part rejoindre Riley tout en tentant de se libérer de la garde rapprochée de Cameron.

Alors que Charley Dixon semblait parti pour de bon, le revoilà déjà. Son retour n’est pas pour autant non justifié, au contraire, derrière tout cela, il y a un plan plutôt bien pensé.

Sa femme se fait donc kidnappée, ce qui va forcer Sarah et Derek à lui venir en aide. Michelle, Mme Dixon, réussit à appeler à l’aide. En fiat, dès ce moment-là, il y a quelque chose qui cloche et les choses vont empirer par la suite pour enfin se révéler d’une manière que je n’avais pas prévue. Cromartie a décidément changé de tactique et sort de son rôle de Terminator brute de décoffrage pour s’adapter à la ruse des Connor.

Dans toute cette affaire, John est encore une fois le point faible. Lui, sa crise d’adolescence et sa blonde, Riley, vont causer plus de problèmes que raison, mais ce comportement rejoint quand même une certaine logique chez le personnage. En fait, fuir Cameron serait assez raisonnable, pour n’importe qui, elle ne s’arrange pas, paraissant toujours plus borderline, mais si John s’enfuit, c’est plus par défiance que par crainte. Autant être franc, il fait son petit con. Connaissant ce que le personnage sait sur l’avenir, il est peut-être normal, ou au moins, compréhensible qu’il agisse de la sorte. Après tout, il n’est pas encore l’homme qu’il est censé être, et il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour y arriver. Il faut cependant espérer que cette période d’apprentissage ne sera pas trop douloureuse pour nous, spectateurs. Dans cet épisode, il n’y a quand même pas trop à se plaindre, car, contrairement à l’épisode précédent, son histoire s’imbrique dans la principale, y trouvant au passage une certaine crédibilité. Il faut espérer que cela soit encore le cas dans les prochains épisodes, surtout que la fin, avec Charley, lui fait quand même réaliser – on l’espère – les conséquences de ses actes et ses responsabilités. Mais bon, rien n’est moins sûr.

Pour revenir à l’histoire du côté de Sarah, j’ai apprécié que Derek y trouve sa place, mais, comme c’est le cas depuis le début de la saison, je l’ai trouvé un peu trop effacé. Il faut donc espérer que cela évoluera aussi, car le personnage a beaucoup de potentiel.

Pour finir, Catherine Weaver fait son apparition de la semaine dans une situation assez surprenante. Elle engage Ellison pour qu’il lui trouve un modèle de Terminator. Elle ne cache pas qu’elle étudie la machine à partir des restes trouvés dans les accidents du début de la saison 1. On se demande pourquoi Sarah ne prend pas le temps de raconter toute l’histoire à tous ceux qui rejoignent le combat, ça épargnerait des soucis et mettrait Weaver en tête de la hit list.

En conclusion, cet épisode 3 est doté d’un scénario assez intelligent et bien mené. Un très bon épisode qui souffre de quelques défauts inhérents aux épisodes précédents, mais rien qui ne handicape vraiment l’histoire. Beaucoup de questions surgissent sur l’avenir de certains personnages, et sur les conséquences de tout ça. Espérons avoir rapidement les réponses.