The Shannara Chronicles : le rendez-vous manqué de MTV avec la fantasy

The Shannara Chronicles Saison 1 (MTV)

Après plus d’un an et demi d’absence, The Shannara Chronicles s’apprête à faire son retour non pas sur MTV, mais sur Spike (prochainement rebaptisée Paramount). L’arrivée des nouveaux épisodes est donc une bonne occasion pour revenir de nouveau sur la première saison.

Diffusée en France sur Syfy sous le titre Les chroniques de Shannara, le point de départ de The Shannara Chronicles est très simple : un trio de héros doit sauver le Monde. On ne peut pas faire plus basique, l’œuvre se démarquant dans le fait que l’univers dans lequel le récit se déroule se trouve être notre monde, dans un futur post-apocalyptique où la magie a remplacé la technologie.

Basée sur l’œuvre de Terry Brooks, The Shannara Chronicles se présentait comme une série d’héroic fantasy prometteuse nous offrant un étrange mélange entre éléments de fantasy et esthétique contemporaine. Certes, les personnages ne sont pas habillés en jean, mais je ne suis pas sûr que cela aurait vraiment juré. Loin de là, cette association entre notre époque et un monde plus féerique dote la série d’une personnalité qui l’aide à se distinguer sur un plan visuel, alors que son intrigue se repose sur des rouages narratifs très classiques.

Profitant d’être tourné en Nouvelle-Zélande, The Shannara Chronicles peut compenser certaines de ses limites budgétaires grâce à une équipe technique qui a de l’expérience dans le genre et peut délivrer un ou deux beaux plans à intervalles réguliers.

Si The Shannara Chronicles aurait pu bénéficier d’une mise en scène plus dynamique, ce n’est pas son plus gros souci. Celui-ci ressort simplement parce que le scénario se montre répétitif et offre de bien maigres développements à ces protagonistes.

Avant tout, le récit s’intéresse au trio formé par Wil Ohmsford (Austin Butler), Amberle Elessedil (Poppy Drayton) et Eretria (Ivana Baquero). Ils sont les trois joyeux lurons qui doivent sauver le Monde. Le premier est introduit comme un héros en devenir, mais qui a une longue route à faire avant d’y parvenir. Le pauvre Wil n’est pas très fin au début, il ne peut que s’améliorer, mais aura un rôle étrangement limité dans l’histoire au point qu’il paraitrait dispensable — au moins pour les plus gros enjeux.

En vérité, l’avenir du Monde repose surtout sur les épaules d’Amberle et d’Eretria. La première est une princesse elfe qui doit embrasser sa destinée pour sauver ceux qu’elle aime et tous les autres. La seconde est une humaine, guerrière et voleuse qui tente d’obtenir sa liberté par tous les moyens possible.

Un homme, deux femmes. MTV. Cela nous donne un triangle amoureux bien trop prépondérant dans une série qui devrait favoriser l’épique à la romance. Celle-ci a bien sa place dans le récit, avec parcimonie et pour servir les personnages. L’exploration des sentiments de ces jeunes en pleine quête vogue entre niaiserie et volonté de rendre l’ensemble plus sexy (c’est un échec). Le pire résidant dans le fait que Poppy Drayton et Ivana Baquero ont plus d’alchimie ensemble qu’avec Austin Butler.

Pour mener à bien la quête qu’on leur a confiée, le trio de The Shannara Chronicles part dans un long road trip où ses membres ne cessent d’être ralentis en se faisant capturer. Ils vont devoir faire face à un adversaire plus ou moins dangereux et à compter les uns sur les autres, encore et encore, avant d’arriver à destination. The Shannara Chronicles repose sur une construction simple, où ses héros ne peuvent pas faire un pas sans avoir à franchir un obstacle et potentiellement tirer une leçon de moral de ce qu’ils viennent de traverser.

Le schéma narratif devient terriblement prévisible, l’équipe créative semblant incapable de l’employer sans user des mêmes ficelles à chaque épisode. Si les aventures de Wil, Amberle et Eretria avaient été plus diversifiées, au moins, le road trip aurait pu se montrer plaisant. Les développements psychologiques souffrent d’une approche similaire, chaque personnage ayant été défini par un trait particulier et tout tournant autour de celui-là.

Trop concentré sur le trio phare alors qu’il n’y a pas tant de chose que cela à dire, ce qui se passe à Arborlon, la cité des elfes, se révèle réduit à des miettes. La question de la succession royale et finalement la notion d’héritage familiale occupe une part non négligeable du récit de The Shannara Chronicles, mais se retrouve étouffée par des développements bâclés ou écourtés. Des figures comme Allanon (Manu Bennett), Bandon (Marcus Vanco) et Ander (Aaron Jakubenko) auraient mérité d’obtenir plus de temps d’antenne pour que leur histoire possède une réelle dimension le moment venu. Le premier est vite transformé en un simple accessoire scénaristique malgré le fait qu’il est un puits de savoir ; le second a un pouvoir fascinant juste effleuré et qui semble n’être là que pour la fin ; le dernier doit connaitre une évolution classique de fils royal détaché de toutes responsabilités à leader déterminé, sans se voir offrir le temps nécessaire pour que cela se déroule de manière fluide.

En bout de route, The Shannara Chronicles est tombé dans à peu près tous les pièges. L’épique est à peine délivré, celui-ci ayant des difficultés à émerger à la suite de développements trop légers et mal amenés. Les personnages ont bel et bien traversé beaucoup pour y arriver, mais la montée de tension tout au long de la saison n’a pas été maitrisée, les scénaristes ayant préféré se concentrer sur les éléments les plus superficiels du récit. Même si tout n’est pas à jeter, cette saison 1 de The Shannara Chronicles est un gâchis de par toutes les possibilités qu’il y avait et tout ce qui n’a pas été fait.

Les évènements ayant conclu la saison ouvrent néanmoins la porte vers une seconde légèrement différente en termes de dynamique et d’enjeux. Initialement produite pour MTV avant qu’il ne soit décidé que la série serait diffusée sur Spike, cette saison 2 de The Shannara Chronicles peut, on l’espérer, bâtir sur les erreurs et l’histoire de la première saison pour délivrer de nouveaux épisodes de meilleure facture.

Les Chroniques de Shannara - Saison 1
List Price: EUR 9,99
Price: EUR 9,99
Price Disclaimer
Spoiler Alert!
Veuillez suivre les règles suivantes concernant les spoilers dans les commentaires :
1. Sur la critique d'un épisode, ce qui concerne les épisodes à venir est considéré comme étant spoiler (idem pour ce qui concerne les saisons).
2. Vous avez le droit de mettre des spoilers dans vos commentaires, mais le contenu sensible doit être placé entre les balises <spoiler>....</spoiler> afin de protéger les autres lecteurs.
Critictoo Newsletter
Inscrivez-vous à la newsletter Critictoo pour ne plus rien manquer de l'actualité du site, des séries et plus.
©2006-2017 Critictoo, le webzine des séries TV - powered by Wordpress. Critictoo.com participe au Programme Partenaires d'Amazon EU, un programme d'affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.
Nos partenaires : DVD Series | Amazon | HypnoSeries | Tous nos partenaires

Critictoo dans ta boite mail !

Recevez notre Newsletter hebdomadaire pour suivre l'actualité, découvrir des séries et ne rien manquer tout simplement.
Inscris-toi !
close-link