Les bureaux de Rezian sont incendiés avec deux hommes à l’intérieur. Pour éviter la guerre avec les Mexicains, l’arménien demande à Vic d’organiser un meeting. Dutch et Billings enquêtent sur la mort d’un jeune suite à une effraction.

Les choses se compliquent pour Vic. En fait, ça devient un vrai casse-tête. On aurait pu croire qu’il avait repris la main. En fait, c’était le cas, et il va passer l’épisode à distribuer les cartes, jusqu’à ce que ça tourne mal et que le dernier plan en date fasse des victimes imprévues.

Vic joue sur tous les tableaux à la fois, comme il l’a toujours fait, mais là, il semble que les autres joueurs, surtout Pezuela, soient plus doués que les précédents. La révélation finale de l’épisode est d’ailleurs assez énorme de ce côté-là et laisse présager que l’épisode suivant sera l’un de ceux où le flic essaie de sauver sa peau, ou du moins, l’un de ceux où il attend le moment pour sauver sa peau.

Bref, l’intrigue se complique et l’on se retrouve encore avec beaucoup d’incertitudes sur pas mal de plan. C’est encore une fois très bien mené. Du pur The Shield.

Dans le même esprit, nous avons Dutch et Billings qui enquête sur un meurtre en légitime défense. Le genre d’affaire qui pourrait se boucler sans soucis, et ce sera d’ailleurs le cas, mais Dutch à une intuition. Bien sûr, comme le fait remarquer Billings, il se peut qu’il ait tort, mais il y a quelque chose de malsain chez le gamin et le détective le sent. On le retrouve dans une ambiance qui s’était faite un peu rare, jouant sur le psychologique du suspect. Cette partie de l’épisode est presque aussi captivante que l’autre et laisse des possibilités de développement, surtout avec Frances Fisher et Kyle Gallner en guests stars.

À part ça, Cassidy continue sa crise de rébellion contre son père, mêlant Danni à tout ça. Il est difficile de vraiment apprécier cette histoire ne voyant pas trop où cela va mener, et surtout, avec le talent un peu limité de l’actrice. Ça sonne un peu comme du remplissage, espérons que ce n’est pas le cas.

La saison 7 continue d’avancer avec un excellent quatrième épisode. Il n’y a pas grand-chose à redire, sauf peut-être qu’il est dommage que Ronnie se retrouve mis en retrait avec le retour de Shane, mais bon, ce n’est pas vraiment handicapant pour l’histoire.