theshieldbatismoffire.jpg
Alors que Vic continue à pister Guardo, Kavanaugh obtient que son appartement soit perquisitionné. Ce dernier ayant bien planté les preuves, Vic se retrouve recherché pour le meurtre de Lem. Rien ne pourra l’empêcher d’accomplir sa vengeance. Il décide alors de continuer tout seul. Dutch trouve que cela colle vraiment beaucoup trop bien. Claudette va le rejoindre sur cette idée et va finir par réussir à interroger Emolia. Kavanaugh va alors tout avouer. Dany apprend qu’elle a obtenu sa promotion, mais que si elle veut le poste elle est obligée de le prendre tout de suite, malgré son congé maternité.

L’affrontement Kavanauch/Vic prend fin. Malgré tout, cette fin est presque trop douce. Pas de rencontre entre les deux hommes avant la fin de l’épisode. Alors que cette intrigue était la principale de la saison précédente, elle se retrouve presque mise au second plan. Soit les scénaristes ne savaient plus quoi en faire, soit le personnage de Kavanaugh leur a complètement échappé et ils ont préféré terminer tout ça en douceur. Pendant tout l’épisode donc, Vic va passer d’un plan à l’autre pour réussir à retrouver Guardo. Au final, il va se trouvé complètement aveugler par la vengeance et va opter pour le plan le plus limite et le plus dangereux qu’il pouvait trouver. Et malgré le fait que Ronnie et Shane essaient de l’en dissuader. Ce dernier, toujours rongé par ses remords, pourrait tout arrêter en avouant le meurtre de Lem, mais il sait très bien que c’est sa mort qui en suivrait. Il va d’ailleurs tenter de trouver une porte de sortie en avouant à Kavanaugh le meurtre de Lem. De cette façon, il sauvait Vic et soulageait sa conscience. Ronnie, ne connaissant pas les faits, l’en dissuade. Il est par contre fort à parier que son état ne va pas s’améliorer, et qu’il ne va surement pas tarder à faire une connerie.